Pomme Saint-Laurent d'hiver (image: http://www.ruralys.org)

La pomme Saint-Laurent d’hiver serait originaire de Montréal et aurait été obtenu par hasard, c’est-à-dire via des pépins de la variété « Fameuse », la pomme la plus renommée du Québec pendant au moins 300 ans. Comme la plantation à partir de pépins de pommes donne peu de chances d’obtenir les mêmes caractéristiques que le plant-mère;  il est normal que ce rejeton en ait conservé certaines facettes. 

Thomas Gregg, dans son livre « A Hand-book of fruit culture, being a guide to the cultivation and management of fruit trees », mentionne déjà sa très grande popularité en Nouvelle-Angleterre en 1873. Ruralys amène le temps de récolte vers la moitié septembre. 

Léon Provencher(1885)  quant à lui fait plutôt référence à la fin octobre et même jusqu’en novembre. Qui croire?  On s’y penche. Une anectode de ce dernier fait mention qu’en 1860, un seul arbre aurait donné dans un verger de Saint-Joachim, 32 minots et demi (1 minot = 15,4 kg… donc 500.5 kg ou 1101.1 livres… WOW!). 

La Saint-Laurent d’hiver arrivait ainsi au 2e rang des pommes les plus cultivées à Saint-Paul-d’Abbotsford et ses alentours; régions riches pour la culture de la pomme. Le fruit peut être utilisé frais mais est aussi excellent pour les desserts car la cuisson n’altèrera pas sa consistance. Son goût est qualifié de :

Riche, sucrée, légèrement subacide, miellée, fruitée, avec un arôme particulier

Aujourd’hui, elle est presque disparue car comme une grande majorité des fruits anciens, elle est peu adaptée aux réalités du marché, c’est-à-dire qu’elle se conserve peu longtemps et souffrre de meurtrissures dans le transport la rendant moins attrayante pour les consommateurs.  Vous pouvez vous procurer des plants par l’intermédiaire de Ruralys 1-418-856-6251.

Advertisements