À propos…

Propriétaires d’une maison de campagne construite vers 1870, nous voulions, en 2003, moi et ma conjointe, recréer un potager avec des fruits et légumes cultivés de cette époque. Mais que cultivait-on au Québec durant cette période? Ce fût le point de départ de notre aventure.

Bien qu’aujourd’hui, il y ait une plus grande place accordées aux anciennes variétés sous l’appellation « héritage », nous ne trouvions pratiquement aucune trace de semences de notre patrimoine agroalimentaire québécois sur les étalages sauf parmi les grainetiers très spécialisés et malheureusement, trop rares.

Depuis, nous avons entrepris de mettre nos efforts à retrouver, documenter, cultiver et partager cet héritage collectif presque disparu. Quel défi! Surtout que notre terrain de 60 000 pieds carrée avait été laissé à l’abandon depuis de nombreuses années avant notre arrivée.

Tous deux détenteurs d’une maîtrise, moi en éducation, ma conjointe en histoire, nous jumelons nos savoir-faire pour tenter, avec le plus d’humilité et de rigueur, vous transmettre une information la plus exacte possible et surtout, ce désir de perpétuer ces trésors. Ceci étant notre contribution, si minime soit-elle, pour préserver cette biodiversité en péril pour nos enfants et ceux de demain.

Bienvenue aux POTAGERS D’ANTAN !

 image

Advertisements

55 réflexions à propos de “ À propos… ”

  1. Ta soeur a dit :

    Allo Michel,

    Je viens de lire en entier, ton site….. c’est un régal pour moi. Si tu savais la fierté que j’ai eu en le lisant… Tu fais du très bon travail… s’impliquer si petit soit-il, est un grand geste pour l’avenir et surtout tes enfants.

    Tu m’as fait réfléchir, car étant à la retraite, j’aurais peut-être aussi l’occasion de mettre mes connaissances au profit des autres…..

    Merci
    Joane

    • C’est très gentil de ta part.
      Je sais qu’il est facile de croire qu’on ne peut rien faire mais il y a selon moi, toujours quelque chose, à notre dimension, qui peut être fait pour améliorer une situation. Suffit de dire « je continue« . Merci pour les bons mots. Ton petit frère.

  2. Bonjour
    Je suis tombée sur votre site en recherchant des idées/images de « jardin de curé ». Je débute en tout point et me rends compte de l’ampleur du travail ! Même si j’habite en France, région du Val d’Oise, je reviendrai vous visiter.
    Bien cordialement
    Karine

    • Bonjour Karine,
      effectivement, ça peut paraître effrayant à prime abord mais dites-vous que l’aventure peut vous amener à rencontrer des gens formidables, redécouvrir un savoir oublié et une foule d’autres belles choses. Bienvenue dans l’aventure et merci de nous lire!
      Véronique Lemonde et Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  3. Sophie Lachapelle a dit :

    Bonjour à vous,
    Je suis rédactrice en chef d’un magazine et nous aimerions savoir combien il existe environ combien de semenciers au Québec spécialisés dans les semences du Pa trimions. J’en compte une douzaine recensés sur votre site. Est-ce bien cela? Aussi, sont-ils regroupés en association et si oui quel est leur nom ?

    Merci de me repondre dès que vous le pouvez… nous sommes près de la tombée…
    Au plaisir,

    Sophie Lachapelle

    • Bonjour Madame Lachapelle,
      nous vous avons envoyé une réponse personnalisée mais malheureusement, votre adresse de courrier électronique ne fonctionne pas. Le message nous est revenu.
      Ré-écrivez-nous à potagersdantan@hotmail.com et nous vous acheminerons une réponse plus complète à cotre question.

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  4. Bonjour,
    Nous avons chacun(e) nos petites histoires alors voici la mienne: je tentais de me renseigner sur le rutabaga Famille Fortin.et j’ai bien aimé votre texte à ce sujet. Je vous félicite pour le beau travail sur les potagers d’autrefois. Je cultive moi-même des variétés traditionnelles depuis une quinzaine d’années. C’est une passion qui s’attrape comme un rhume mais on ne s’en guérit jamais. Le programme Semencier du Patrimoine n’est pas encore bien connu au Québec, Antoine d’Avignon est décédé il y a quelques années, Diane Joubert est décédée en 2011 je crois, pourtant, ils faisaient du bon boulot, tous les deux! C’est un travail constant et il faut répéter et répéter toujours..
    Merci pour le beau travail d’écriture et toutes les informations que vous offrez dans vos pages!

  5. Bonjour, j’ai une question. Est-ce qu’un produit bio est automatiquement sans OGM? Connaissez-vous un endroit où je peux acheter des semences et être assuré qu’elles sont sans OGM?

    Merci,

  6. Les vôtres?

    • Bonjour monsieur Gervais,
      Effectivement toutes nos semences sont sans OGM et cultivées de manière biologique.
      Toutefois, nous ne pouvons nous certifier car nos voisins agriculteurs utilisent des herbicides et engrais de synthèse et ces derniers sont malheureusement trop près de chez-nous pour garantir un total isolement.
      Par ailleurs, il n’y a rien qui garantie qu’une entreprise même bio n’a aucune variété sans OGM.
      Nos liens (producteurs de semences québécoises) sur notre blogue sont, selon nous, de bonnes sources pour commander des semences (bio et/ou sans OGM). Il serait important d’entrer en contact ave ce derniers pour confirmer.
      Bonne fin de journée et merci de nous lire.
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  7. Bonjour,

    Encore moi…

    Est-ce que nos plantes et végétaux peuvent perdre leur status « bio » avec le temps à cause du pollen des autres plantes non-bio qui voyage avec les pollinisateurs?

    Allons-nous, de toutes façons, nous faire voler notre patrimoine génétique végétal avec le temps?

    Merci,

    • Michel a dit :

      Bonjour Monsieur Gervais,
      il existe de nombreuses définitions concernant le terme « biologique » telles:
      Méthode de culture qui n’utilise pas de pesticides ou d’engrais chimiques, et qui les remplace par d’autres méthodes incluant des produits issus des plantes ou des animaux : purin, compost, savon noir…
      En fonction de cette dernière, si vous utilisez ces méthodes, vos plantes et végétaux devraient conserver leur statut BIO.
      Vous faites davantage référence, selon nous, aux caractéristiques génétiques des plantes dans la deuxième partie de votre question.
      Il y a deux points de vue chez les « hybrideurs » et les purs et durs de la conservation du patrimoine. Nous optons pour un peu des deux.
      En effet, les hybrideurs défendent l’idée qu’il est risqué de reproduire des lignées avec les mêmes gènes; produisant des tares dûes aux manques de diversité génétiques.
      En effet, les gens ne cultivent pas assez de plants pour assurer une assez grande qualité de gènes; occasionnant avec le temps une cosanguinité et l’apparition de maladies, détérioration des résistances, etc. Il doit donc y avoir de manière continuelle un apport de nouveaux matériels génétiques.
      Les purs et durs eux, font plutôt porter leur discours sur le fait que les plants vont s’adapter par eux-mêmes à leur région au fur et à mesure de leur culture.
      En fait, il se peut très bien qu’un même plant de haricot du siècle dernier soit déjà différent de celui d’aujourd’hui à cause justement d’une sélection; soit celle de la préservation des meilleurs spécimens et aussi en fonction des caractéristiques souhaitées.
      Votre commentaire est pertinent mais sans nécessairement dire qu’on se fait voler notre patrimoine génétique, nous devrions être très soucieux des répercussions de l’utilisation de plus en plus grande des OGM dans les plantes de consommation et de leurs effets notamment sur la possibilité de pollinisation croisée. L’opinion publique pourrait certainement faire bouger les choses. (http://www.lapresse.ca/environnement/201305/10/01-4649819-superficies-records-dogm-au-quebec.php)

      Bonne fin de journée
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

      • Mais je croyais que, lorsqu’un produit était «taggé» bio, ça voulait dire qu’il était automatiquement sans OGM… ??

        Ma question était donc :

        Y a-t-il des chances qu’un champs bio se transforme peu à peu en champs d’OGM avec le transport du pollen par les pollinisateurs et par le fait même, arrête de donner des semences. Sachant que souvent les OGM ne peuvent se reproduire.

        Merci de m’éclaircir les idées!

      • Michel a dit :

        Bonjour Monsieur Gervais,
        En lisant votre questionnement, il se peut que le pollen de deux variétés semblables se croisent notamment avec une ayant des OGM. C’est pour cette raison qu’il y a tant de producteurs qui montent aux barricades contre la présence de champs remplis de ces plantes juste à côté des leurs car il y a des risquent qu’ils contaminent leurs propres semences.
        Jusqu’à maintenant, un producteur bio n’utilise pas de semences OGM car on ne sait pas avec certitude quelles sont les conséquences sur la santé animale et humaine. Mais en plus, une plante OGM a été conçue pour être utilisée avec des herbicides et pesticides, chose qu’une production BIO ne peut faire. Donc, elles deviennent inutiles. Ce qui peut se passer, selon notre humble avis, c’est qu’il y ait création d’une autre variété si jamais, il y a année après année, une proximité entre des plantes saines et d’autres avec des OGM. La nature à toujours su s’adapter. Elle nous surprendra sûrement encore. Est-ce que se sera pour le mieux. La réponse nous est inconnue.
        Bonne fin de journée.
        Michel Richard
        POTAGERS D’antan

  8. Votre Blog est tellement inspirant !!!
    Merci et un très gros bravo.
    Quelle belle découverte !
    Ou êtes-vous situés exactement et offrez-vous des conférences, ateliers de découvertes des plantes, légumes, fruits indigènes (oubliés ou non)
    Merci

    • Michel a dit :

      Bonjour Madame Daubisse,
      Merci pour les bons mots.
      Malheureusement, pour le moment nous nous concentrons sur la recherche, la culture et la réintroduction des variétés ancestrales du Québec. Par contre, nous avons dans nos projets de monter une conférence sur le sujet car nous avons pas mal de contenus qu’on peut transmettre. Pour votre information, nous sommes situés à Saint-Denis-sur-Richelieu dans la MRC de la Vallée-des-Patriotes.
      Merci de vous compter parmi nos lecteurs.
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  9. Bonjour Monsieur Richard,
    C’est encore moi.. Avez-vous vu le film Le Monde selon Monsanto dernièrement? On peut le visionner chez Youtube. Les soyas, luzernes et maïs OGM font maintenant partie de notre décor champêtre et cela, sans que nos amis fermiers n’en voient les effets désastreux puisque personne n’en parle; ils ne voient que les bénéfices financiers. J’ai consulté la liste des produits contenant des OGM fournie par Greenpeace. Il y a de quoi faire friser les cheveux sur la tête!!!
    Pourquoi les fermiers ferment-ils les yeux sur ce qui se passe dans leurs champs? Qu’est-ce que l’on attend pour faire tomber cette compagnie en faillite? Présentement, les gouvernements font la sourde oreille: au Canada, les associations « vertes » demandent l’affichage des OGM sur les produits alimentaires depuis de nombreuses années mais à tous les niveaux, rien ne se fait. Pendant ce temps, les pollens se répandent, les hépatites et les cancers se multiplient.
    Comment peut-on faire quelque chose.. n’importe quoi.. pour mettre un frein à la pollution des champs par des pesticides et des plantes dénaturées?
    Louise C

    • Michel a dit :

      Bonjour Madame Chevrefils,
      Même si les forces sont inégales (entre les compagnies et les individus), il y a toutes sortes de façons de s’impliquer pour faire entendre votre indignation.
      Par exemple, InfoOGM (http://www.infoogm.qc.ca/), un regroupement québécois, publie régulièrement des actions concrètes pour mobiliser l’action citoyenne.
      Je profites de l’occasion pour joindre le lien en français du film Le monde selon Monsanto pour en inspirer d’autres; une oeuvre de presque 2 heures.
      Ceci, pour sensibiliser les gens à vos propos et les encourager à joindre votre voix. Seul, on est tout petit, mais ensemble, on peut beaucoup. Continuez!

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  10. Bonjour, j’ai trouvé de l’ail des vignes dans un vieux jardin et je me suis dit que vous auriez probablement quelques chose à me raconter sur cette plante. J’ai malheureusement trouvé très peu d’information…je sais seulement qu’on la considère comme une « mauvaise herbe » en Ontario.

    • Michel a dit :

      Bonjour Marc,
      Je ne sais pas trop quelles genres d’information vous cherchez mais sachez qu’il existe beaucoup d’info sur le web sur cette plante. Vous n’avez qu’à inscrire « ail des vignes » entre guillemets dans un moteur de recherche et il vous apparaîtra des pages de liens.
      Bonne recherche.
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  11. Je suis aux anges, je viens de découvrir un site qui partage mes passions, et la permaculture est une nouvelle passion, alors quand je lis sur les potagers d’antans, je suis vraiment tombé pile sur des gens de connaissance avec la nature et c’est un investissement sur notre avenir et ceux de nos enfants

  12. irene guerin a dit :

    NON EGALEMENT CE SITE EST GENIAL MAIS LE SERVICE A LA CLIENTELE EST GENIAL, CONVIVIAL ET CHALEUREUX. EXCELLENT SERVICE, PARTAGEZ SVP..DU VRAI MONDE COMME ON EN TROUVE PLUS…DES PERSONNEL DE PASSION ET DE COEUR AVEC QUI ON VOUDRAIT ETRE COPAIN!!

  13. Delphine a dit :

    génial je cherche des graines ou un plant de paw paw (asiminie) mais je suis en France et je souhaite biensûr naturel (bio) savez vous comment je peux m’en procurer Merci Delphine

  14. Delphine c’est drôle dans le site Arbres Rustiques, une pépinière spécialisée avec des arbres anciens et rares bio, il semble qu’on en trouve dans lui si je me souviens bien, ça fait un fruit qui goût la banane et ressemble à une manque est-ce bien ça?

  15. Pour Delphine; http://www.cassenoisettepepiniere.com/arbres-rares.php

    Bye

    salutations à tous et toutes!

  16. Bonjour,
    Est-il possible de s’inscrire à votre blogue pour recevoir un courriel à la parution d’un nouvel article? Je ne trouve pas de section dédiée à cela.
    Merci de partager votre passion.

    • Bonjour Matlin,
      vous pouvez, sur la première page de notre blogue, vous inscrire via le bouton « Flux article ».
      Dès lors, vous pourrez recevoir une indication aussitôt que nous aurons édité un nouveau papier.
      Vous ne recevrez pas un courriel comme tel mais aurez une indication dans « vos favoris ».
      Je vous inclus un lien pour connaître qu’est-ce qu’un flux RSS et ce qu’il apporte.
      Merci de nous lire!
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  17. D’accord je suis inscrit, mais je dois vous dire que quand j’utilise Google Chrome, il y a un bug avec les boutons RSS. En effet, en cliquant dessus une page s’affiche indiquant au haut: « This XML file does not appear to have any style information associated with it. The document tree is shown below. »
    Suivi de codes de programmation de votre blogue.

    • Bonjour Monsieur Matlin,
      Vous pouvez aussi nous suivre via notre page Facebook.
      En effet, si vous possédez un compte Facebook, vous n’avez qu’à chercher POTAGERS D’ANTAN et vous y inscrire.
      Vous serez aussitôt averti de nos nouvelles publications car notre blogue les y envois automatiquement.
      Bien à vous!
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  18. Lafleur Benoit a dit :

    Benoit
    Juste un mot SPLENDIDE .

    • Michel a dit :

      Merci!
      Vous êtes bien aimable.
      Après de 10 ans de travail, ce n’est pas fini. On rénove encore et encore et….. encore.
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  19. irene guerin a dit :

    Chers gentle « passionnes des jardins »

    Je viens de recevoir mes semis de patates d’Alberta Eagle Creek….ils ont des semis anciennes et variees tres interessantes…varietees du 19 siecles et resistantes a de nombreuses maladies…..chaires roses peaux mauves..
    …gouteuses et d’excellentes qualites et le service A 1, nos voisins qui ont ete durement touches pas les inondationsrecentes mis les couts legerement un peu plus cher m’ont donne plus de 100 lbs de patates l’annee pauses et j’en avais que 6 initialement et ils vendent un kit de patates4 patates pour essayer des nouvelle sortes ….a essayer!

  20. Vous-êtes situé dans quelle région?

    • Bonjour,
      Nous sommes situés en Montérégie dans la MRC de la Vallée-du-Richelieu et plus précisément à Saint-Denis-sur-Richelieu.

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  21. Bonjour,

    Je cherche du blé d’inde que j’aimerais lessivé moi même et non ceux en canne. Savez-vous ou je pourrais me procurer les épis que je laisserais sécher et que je devrai égrenner pour ensuite le cuire?

    • Bonjour,
      Je l’ignore mais demandez à votre marché local. Il y a sûrement un agriculteur qui saura vous répondre.
      Bonne chance!

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  22. Bonjour,
    Juste un petit mot pour vous dire merci. Je reçois vos mots et il m’arrive souvent de chercher de l’information…et je tombe sur vous. Toutes vos recherches sont super intéressantes et souvent source d’inspiration. Encore merci et de très joyeuses fêtes !
    Lucie

    • Bonjour Lucie,
      Vous faites notre journée (à moi et ma conjointe)!
      Merci pour les bons mots et surtout d’avoir pris le temps de nous les envoyer.
      La recherche, la validation des infos et l’écriture des articles prennent effectivement du temps. Les gens gardent très souvent ces infos pour eux, non par égoïsme mais parce que tout consigner prend de l’énergie. Et malheureusement, ces infos tombent dans l’oubli, se transforment, voire se réécrivent. Comme il y a beaucoup d’histoires orales et de consultation dans de vieux bouquins, on y consacre notre temps libre mais avec une jeune famille, on a pas toujours le temps qu’on voudrait.
      Néanmoins, on fait notre petit bout de chemin et nous sommes très heureux que ce travail puisse vous rejoindre et vous être utile.
      En espère vous considérez parmi nos lectrices encore très longtemps.

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  23. Bonjour,

    Je ne suis pas jardinier mais j’aimerais vous remercier de votre passion. Vous contribuez à sauvegarder un patrimoine collectif précieux.

    J’ai été mis au courant de votre site web suite à la tendative infructueuse d’un ami de cultiver le fameux melon de montréal (quel personnage difficile!)

    Je vais néamoins passer le message à tous les gens que je connais!

    Bonne chance dans votre projet! (sincèrement!)

    • Michel a dit :

      Merci beaucoup Monsieur Grenier pour ces bons mots.
      Peut-être qu’un jour nos articles sauront vous être utiles. Qui sait!
      Entre-temps, merci de suggérer notre blogue à d’autres adeptes.
      Bien à vous!

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  24. Yvon Caissy a dit :

    est-ce possible d’avoir votre adresse ?

  25. Audrey Smith a dit :

    Bravo Michel! Je viens tout juste de voir l’entrevue que tu as accordée à Guylaine Tremblay dans le cadre de l’émission Banc public. Vraiment une belle entrevue, félicitation ce n’est pas rien! Une merveilleuse passion qui fait son chemin. Continues ton excellent travail et encore une fois bravo!
    Au plaisir de te recroiser. 😉
    Audrey Smith (anciennement responsable des jardins de la Ferme héritage Miner)

    • Un super merci Audrey!
      Ton commentaire est vraiment très apprécié.
      J’espère que cette passion saura trouver aussi son chemin aux cœurs d’autres qui prendront la relève. En souhaitant que nos chemins se recroiseront un jour.
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  26. Jean-Pierre savard a dit :

    Bonjour Michel,

    Je me propose actuellement de transformer mon potager en permaculture pour 2017 et aimerais y ajouter l’électroculture. Auriez-vous des références au Québec svp,

    • Michel a dit :

      Bonjour Monsieur Savard,
      L’electroculture est une vieille technique si on se fie aux anciens écrits. Elle avive les sceptiques et tend à davantage se pratiquer en Europe. C’est justement là qu’on retrouve le plus d’information sur le sujet. Ce n’est pas faute d’avoir un peu cherché dans les ressources scientifiques québécoises pour vous aider. J’imagine qu’en naviguant sur des sites moins traditionnels, vous pourriez dénicher quelques références.
      Désolé de ne pouvoir vous aider davantage!

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  27. Pour votre info : Vintage Seed Catalogues ici : mbe.io/2nFLoqI

    • Michel a dit :

      Effectivement, de magnifiques pages couvertures de catalogues de semences américains d’avant 1900.
      Ça vaut la peine d’être noté.
      Merci!

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  28. Très beau site internet 🙂 Dans ma jeunesse j’ai toujours récolté dans les champs près de chez moi des petits fruits sauvages (fraises des champs, groseilles, framboises, etc) Qu’en est-il des framboises noires sauvages? Plusieurs les appellent les catherinettes, mais j’ai des gros doutes… Je suis d’ailleurs aller en cueillir ce matin 🙂

    • Bonjour Vanessa,
      merci pour les bons mots. Il existe effectivement des framboises noires (que j’ai chez-nous). Il en existe plusieurs variétés. Celle qu’on cultive s’appelle la BLACK JEWEL, une création américaine des années 1970. Quant à la catherinette, c’est tout autre chose. C’est une plante indigène au Québec qu’on surnomme ronce pubescence aux fruits rouges. Je pencherai davantage pour le mûrier sauvage, une plante assez envahissante qui poussent aux abords des bois.

      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

  29. Nathalie pare a dit :

    Bonjour

    Vous mentionnez la possibilité de demander l implication d un finissant de troisième année pour aménager un plan .

    Puis je avoir les coordonnées?

    • Bonjour Madame Paré,
      Contactez l’Institut de Technologie Agroalimentaire de Saint-Hyacinthe et parlez à un ou une responsable du programme d’horticulture ornementale. Malheureusement, vous êtes trop tard car les projets sont choisis en début d’année scolaire en septembre.
      Michel Richard
      POTAGERS D’ANTAN

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s