Jardin chez Charles Auguste Brosseau à Brosseau-Station, comté Laprairie. (1950)

De nombreux canadiens subissent de l’insécurité alimentaire avec l’arrivée de l’hiver et la hausse du prix des fruits et légumes. C’est le cas dans de nombreuses régions éloignées où les aliments frais sont très chers. Stéphanie Blanchet, une journaliste de Radio-Canada a rencontré dans la semaine du 19 novembre 2018 des femmes de la Baie Sainte-Marie, une région acadienne de la Nouvelle-Écosse qui s’en tirent, encore aujourd’hui, grâce aux astuces de leurs grand-mères. Selon plusieurs études, les femmes ressentent davantage les complications reliées à l’insécurité alimentaire que les hommes souvent dû à leur espérance de vie plus longue.

En effet, de nombreuses femmes âgées vivent toutes seules avec un seul revenu et ce n’est pas toujours suffisant. Par exemple, en rédigeant sa thèse de maîtrise concernant l’alimentation des femmes aînées en région rurale, Madeleine McKay a fait une découverte surprenante. Lors de ses interviews, elle a réalisé leurs grandes connaissances et leurs habiletés qui leur permettent de survivre. Par exemple, les femmes de 60 ans sont celles ayant le moins recours aux banques alimentaires. Elles forment à peine 10% de la clientèle. Dans cette région acadienne, de mère en fille, on se transmet le savoir-faire pour bien manger avec peu de moyens. Une manière de vivre qu’on surnomme « stretcher la piastre ». Comme le mentionne Janice Leblanc, l’une des personnes rencontrées, « je mange beaucoup de la nourriture que je plante« . « Je stretche ma piastre de cette façon-là » précise t-elle. Elle ajoute, « aujourd’hui, il fait – 8 degrés Celsius, mais j’ai du chou frisé« .

De fait, ses minis serres réparties dans son potager lui permettent de manger des légumes et ce, même en période hivernale. C’est une bonne amie, Suzanne Aucoin qui lui a tout enseigné. Madame Aucoin rajoute: « j’ai eu tous les trucs de ma mère et mon père« . Comme quoi, le savoir de nos anciens fournit encore des solutions simples à nos problèmes actuels.

Advertisements