Mme Letourneau à Saint-Roch-des-Aulnais en 1987

Vous avez décidé de récolter vos semences cette année. Félicitations!

En plus, pour vous aider, vous vous êtes référés à notre section « comment préserver vos semences ». Re-Félicitations! Protégez maintenant vos nouveaux trésors en vous assurant de leur viabilité à long terme, soit jusqu’au moment de les replanter. En passant, il n’y a pas nécessairement de grandes précautions à prendre si vous les réutilisez à l’intérieur de 2 ans.

En effet, tout ce que vous aurez besoin pour assurer leur pérennité à court terme sera un contenant opaque rangé dans un endroit frais, sombre, sec et exempt de ravageurs.

Toutefois, si vous croyez qu’elles seront au repos plus longtemps (ex: mise sur pied de votre propre banque de semences rares) quelques étapes supplémentaires seront nécessaires pour assurer leur viabilité à longue échéance. On vous donne ici-bas, quelques trucs pour y arriver.

Astuce 1: Maintenir des conditions fraîches

Gardez continuellement à l’esprit d’éloigner vos graines des rayons du soleil et surtout maintenez leur lieu d’entreposage à une fraîcheur constante. Considérez un placard froid, un sous-sol ou une chambre sur le côté nord de votre maison qui restera frais toute l’année. La congélation est aussi possible mais vos graines devront être aussi sèches que les chemises de l’archiduchesse.

Entreposage des pommes

Astuce 2: Maintenir des conditions sèches

Toutes les graines ont besoin d’eau pour germer incluant une température favorable à leur croissance. Assurez-vous qu’elles ne germeront pas en évitant de les entreposer dans un endroit humide. Prenez également soin de vérifier qu’elles sont sèches avant de les sceller dans un récipient.

De fait, l’humidité devient un facteur particulièrement important si vous les congelez ou réfrigérez. Des semences trop humides pourriront dans le réfrigérateur ou elles subiront des dommages irréversibles dû au gel au congélateur. Bien qu’une méthode à l’air libre soit habituellement suffisante, l’utilisation de gel de silice s’avère une solution intéressante si vous manquez de temps ou croyez le séchage insuffisant. Vos semences seront sèches lorsqu’elles:

  • Casseront d’un coup sec (ex: citrouille, concombre, melon, courgette)
  • S’imprimeront légèrement de l’ongle de votre pouce en pressant fortement (ex: haricot, gourgane, pois)
  • Deviendront souples au centre mais légèrement rigides sur les bords (ex: tomate, poivron, cerise de terre)
  • Seront dures, de formes rondes ou sphériques allant de brunes à noires (ex: navet, radis, betterave)

Écossage et mise en conserve des haricots (1957)

Astuce 3: Protéger vos semences

Dans le merveilleux monde de la conservation des semences, on se voit un jour ou l’autre confronté aux indésirables (rongeurs, insectes, moisissures, etc). Choisissez donc un lieu d’entreposage suffisamment proche pour y jeter un œil de manière régulière. Les bocaux en verre ou des contenants métalliques peuvent en outre protéger les semences contre ces envahisseurs.

Qui plus est, il est important de considérer l’aspect ventilation.

De fait, si votre lieu de remisage se veut frais et sec à l’année, vous pourrez sans problème conserver vos graines dans des sacs en papier ou des enveloppes. Ces deux types de contenants s’avèrent très utiles pour laissez respirer votre lot de semences à cause des gaz générés par l’humidité et la chaleur des graines entreposées durant le processus de remisage. C’est une tactique gagnante lorsqu’on est pas certain de la teneur en humidité des graines.

Toutefois, certaines variétés ne répondent pas aussi bien aux conditions évoquées précédemment simplement parce que leur taux de germination diminue rapidement. Pour vous aider, on vous a justement inséré une liste non exhaustive de fruits et légume populaires et la durée (en année) de la longévité de leur semence. Le % indique qu’après l’année indiquée, le taux de germination diminue de 50%

  • MELON: 6
  • CONCOMBRE: 10
  • COURGE: 6
  • HARICOT: 4 (50%)
  • POIS: 3 (50%)
  • GOURGANE: 6
  • POIREAU: 3 (50%)
  • OIGNON: 2 (50%)
  • ASPERGE: 5
  • MAÏS SUCRÉ 3 (50%)
  • AUTRES MAÏS: 5 À 10
  • POIVRON: 3 (50%)
  • TOMATE: 4 À 10
  • CERISE DE TERRE: 3 À 10
  • AUBERGINE: 7
  • CAROTTE: 3
  • TOURNESOL: 7
  • RADIS: 5
  • CÉLERI: 8 (50%)
  • LAITUE: 3
  • RUTABAGA: 5
  • CHOU: 4 À 5
  • BETTERAVE: 6 (50%)

La congélation se veut une alternative très intéressante pour assurer une germination à beaucoup plus long terme. Avec ces mesures mises en place, vous serez quasi garant d’un succès et conserverez vos trésors encore longtemps et ce, pour la postérité et les enfants de demain.

Advertisements