Haricot de la famille Boucher

Haricot de la famille Boucher

Vous ne trouvez pas que c’est beau une graine de haricot? Il y a tellement de coloris différents. Tout comme l’héroïne du film le fabuleux destin d’Amélie Poulain, j’aime glisser ma main dans un sac pour en sentir la texture lisse sur les doigts. C’est un de mes petits plaisirs simples de la vie. Et j’ai récemment surpris ma jeune fille à faire de même.

Je ne suis donc pas du tout surpris qu’il y ait de nombreuses personnes qui, au fil de nos rencontres, en fassent collection.

En 2012, nous avons reçu justement une variété bien spéciale appelée de « la famille Boucher ». En provenance de Monsieur René Paquet, ce dernier met lui aussi beaucoup d’énergie à trouver, étudier, documenter et partager des variétés oubliées de notre patrimoine agricole. On le remercie chaleureusement car grâce à lui, une bonne parties des recherches on été effectuées. On tenait à mettre en lumière sa contribution. Ce dernier l’aurait reçu des mains de Gérard Parent de St-Joseph-deBeauce qui les auraient eues de Gabrielle Roy de St-Jules. Les graines… ça voyagent.

Haricot de la famille Boucher

Haricot de la famille Boucher

Ainsi, l’historiographie de ce cultivar remonte à plus de 100 ans, soit jusqu’en 1914 où la famille Boucher vivant à Beauceville a commencé à le cultiver. On qualifie le plant de buissonnant (environ 50 cm de hauteur par 50 cm de largeur) et de précoce (maturité: 45 jours). Pas besoin de tuteur. Il produit des fèves vertes claires et des fleurs roses lilas. Par exemple, sur un seul plant, on en a dénombré pas moins de 50 cosses. Évidemment, ça dépendra beaucoup des insectes pollinisateurs. Pour la cause, on avait planté juste à côté des œillets d’Inde pour attirer le plus d’insectes possibles.

Toutefois, les légumes ont tendance à toucher le sol car ils poussent relativement bas. Ils se consomment frais et les graines, une fois séchées, sont excellentes cuites au four.

Fleur de haricot de la famille Boucher

Fleur de haricot de la famille Boucher

De forme allongée et striée bourgognes, les coloris non uniformes laissent entrevoir quelques spécimens plus unis. Ça rajoute une touche différente en comparaison aux variétés standardisées. Vous pourrez récolter entre 4 et 6 semences (1.5 cm chacune) par cosse. Très, très rare.

Advertisements