Le 6 mai dernier avait lieu une levée de fonds bien particulière pour nous.

En effet, le 21 février 2015, Madame Jessica Lambert, étudiante au programme techniques de milieu naturel du cégep de St-Félicien, nous avait demandé s’il était possible pour elle et son équipe (AliMaCulture) d’acheter des semences pour la revente.

Plants "faits maison" de l'équipe d'AliMaCulture.

Plants « faits maison » de l’équipe d’AliMaCulture.

De fait, ceux-ci visait la réalisation d’un projet de jardinage dans leur institution scolaire en vue de l’atteinte d’un objectif fixé par leur cours de Gestion de projets en développement durable. Malheureusement, comme nous n’avions pas les quantités souhaitées nous voulions quand même les encourager dans leur démarche. Nous croyons en l’importance de soutenir ce genre d’initiative. Je dois aussi avouer qu’ils m’ont remémoré beaucoup de souvenirs ayant moi-même fait de nombreuses levées de fonds au collégial.

Nous leur avons donc proposé de leur envoyer gratuitement quelques échantillons de semences dans le but de produire eux-mêmes leurs propres plants et de les vendre.

C’est ainsi qu’avec de l’amour, de la patience et de bons soins, ils sont parvenus à offrir leur labeur aux intéressées. « Dès que les personnes voyaient une plante sur la table, ils se ruaient vers nous » nous écrivit Madame Lambert. « L’événement a été un franc succès » ajouta t-elle. Les organisateurs ont eu la gentillesse d’imprimer notre logo et l’adresse de notre blogue pour l’afficher devant leur kiosque. Vraiment sympathique et apprécié!

Qui plus est, ceux-ci avaient également organisé la vente de sachets de semences deux semaines auparavant recueillies chez une tierce personne. Et… ils en ont manqués.

Équipe AliMaCulture. Sur la photographie, de gauche à droite:

Équipe d’AliMaCulture. Sur la photographie, de gauche à droite: Méduline Chailloux, Renée-Claude Caron, Jessica Lambert et Maxime Gagné

On tient à vous féliciter pour votre persévérance. Nous sommes vraiment fiers d’avoir contribué à l’avancement de votre projet. On espère qu’ils nous tiendront au courant. Aussitôt qu’on aura des nouvelles, on fera une mise à jour.

Et simplement pour faire du pouce sur cette idée, voyez ce jeune de 11 ans (Xavier Gariépy) qui rêve de devenir agriculteur et qui pourrait, avec sa passion des citrouilles, faire la leçon à bien plusieurs d’entre nous (vous devrez toutefois vous farcir les quelques publicités auparavant).

Advertisements