Jardin scolaire (chemin du Roy)

La semaine dernière, nous avons reçu un message de notre garderie nous proposant d’acheter des plants de fruits et légumes pour un dollar chacun. Les sommes amassées iront à l’achat de jouets, activités et autres projets destinés aux enfants (entre 0 et 5 ans). Ceux-ci avaient eux-mêmes plantés les petites graines et tranquillement pris soin d’eux en les arrosant. On a voulu encourager en nous procurant du melon pour le jardin de grand-papa. Mais cela m’a quand fait penser aux jardins scolaires.

Jardin scolaire (photo: www.canadiana.ca)

Jardin scolaire (photo: http://www.canadiana.ca)

En effet, on l’a oublié mais l’acquisition de compétences en agriculture et en jardinage « productif » à fait en sorte qu’on a développé une grande tradition partout au Canada par l’intermédiaire de cours à l’école comme en fait foi cette ancienne photographie (date inconnue) et ce livre publié en 1915 par le Ministère de l’agriculture du Canada.

Mis de côté pendant des décennies, la tradition tente de renaître depuis 2012 par l’intermédiaire d’un réseau des jardins scolaires pan canadien.

Comme son directeur Tim Woods l’indique:

Notre propre centre d’intérêt est la science de l’agriculture et l’initiation d’une nouvelle génération au potentiel du Canada de contribuer à nourrir la population croissante à l’échelle de la planète. Mais nous sommes tout aussi heureux d’aider les écoles dont l’orientation serait différente et qui s’intéresseraient, par exemple, à la nutrition et au jardinage biologique ou patrimonial.

Un jardin surélevé pour mes enfants en 2014

Un jardin surélevé pour mes enfants en 2014

Il y a du chemin à faire car selon l’organisme Nutriments pour la vie, seulement 1% de toutes les écoles au Canada possède un jardin.

En tous cas, on pourra dire que je fais ma partie avec mes bout-de-choux en les initiant à la biodiversité, aux techniques de culture et à l’importance du goût.

 

Advertisements