Les labours d'antan, Fraserville (date inconnue)

Les labours d’antan, Fraserville (date inconnue)

Nous sommes de retour après plus de 2 mois d’absence en raison de rénovations plus ardues qu’on aurait imaginé. Vous savez, on sait quand ça commence mais pas quand ça finit. Merci de votre patience et de tous vos bons mots durant cette période.

En attendant de compléter le tout à temps perdu, on voulait recommencer tranquillement à vous réécrire et se refaire une plume. Nous avons été inspiré par cette image ancienne car on remarque depuis quelques temps un regain de popularité des labours à deux chevaux.

En effet, plus écologique et surtout, excessivement moins dispendieux que l’achat et l’entretien d’une grosse machinerie, de nombreux agriculteurs (jeunes cultivateurs bios et fermiers pré-retraites surtout) ayant de petites surfaces reviennent à cette échelle plus « humaine ».

Par exemple, pour la première fois, l’Institut de technologie Agroalimentaire de La Pocatière offrira un cours de 45 heures unique au Québec sur les travaux aratoires par traction animale. Les inscriptions ont même dépassé les attentes de la coordonnatrice, Madame Carole Cochrane. Ce retour aux sources ramène les hommes à un rythme davantage en lien avec la nature.

De fait, les chevaux obligeant les hommes à s’arrêter pour manger, se reposer voire dormir.

Advertisements