Dans sa publication de 1965 intitulée « Pruniers pour les régions froides de l’Est du Canada », le Ministère de l’agriculture du Canada dresse une série de variétés européennes suffisamment rustiques pour résister aux rigueurs de l’hiver québécois notamment le prunier Raynes. L’auteur, D.S. Blair, en fait cette description:

Variété obtenue d’un semis sélectionné par M.W.W Dunlop d’Outremont (Québec). Arbre d’une vigueur moyenne, port verticale; rustique et produit de façon satisfaisante. Fruit gros, à forme de pruneau, bleus, modérément juteux, à noyaux libre, d’une saveur douce, faiblement acidulés, de bonne qualité moyenne. Ressemble à la prune italienne.

N’ayant aucune donnée précise sur l’année exacte de sa création et ce, en extrapolant, il est important de spécifier qu’à la fin du 19e siècle, William Dunlop (1851-1900 ) est  propriétaire d’un verger à Outremont où pousse près de 80 variétés de pruniers. Il y tentera de nombreuses expériences pour développer de nouveaux cultivars. Le prunier Raynes aurait donc été créé avant 1900.

Nous n’avons malheureusement aucune photographies. Si vous ou une de vos connaissances en savez davantage, n’hésitez pas à nous en faire part pour le bénéfice des lecteurs et des historiens arboricoles.

Advertisements