Nous possédons sur notre terrain un hangar à bois.
J’ai appris récemment qu’inutilisé, un bâtiment de ferme est appelé ainsi par notre inspecteur municipal et ce, peu importe sa taille.

En fait, c’est un ancien poulailler de 16 pieds par 17 pieds. Il est très âgé. Pas autant que notre maison datant d’avant 1870 mais j’en sais assez pour dire qu’il est plus vieux que moi. Il est là, il attend. Il vieilli… plutôt mal dois-je dire. Les fenêtres sont cassées. Il penche vers l’avant. La porte tient à peine sur ses gonds. Le toit coule. La chaux est quasiment disparue. Des planches sont pourries à l’arrière. Cet été, j’ai décidé de le restaurer. Je dois remercier la Ferme Héritage Miner et surtout sa directrice Caroline Gosselin pour son inspiration. Pour vous remettre en contexte, cette initiative est:

un audacieux projet qui vise à créer au coeur de la ville, une ferme écotouristique où les visiteurs pourront à la fois côtoyer des animaux et des végétaux ancestraux et découvrir des méthodes agro-environnementales avant-gardistes.

En effet, elle nous a fait parvenir par courriel des photographies de l’une de leurs restaurations (voir image ci-bas) et j’ai été impressionné par la beauté des changements de  l’ancienne laiterie convertie en boutique et comptoir laitier. Nous vous encourageons à aller à Granby y faire un tour cet été. On se promet nous de le faire.

La laiterie avant les travaux (source: http://www.fermeheritageminer.ca)

 

Laiterie après les travaux (source: http://www.fermeheritageminer.ca)

Un peu comme eux, nous espérons pouvoir réintégrer ce bâtiment à l’abandon dans son environnement et lui redonner une vocation et surtout, son lustre d’antan… juste à côté du grand potager. On vous tiendra au courant. Bonne fin de semaine!

Notre projet de restauration du poulailler 2012

Advertisements