Tomate d'Iberville (image: http://tomodori.com)

S’il existait un rouge tomate, celle-ci remportertait sûrement la palme. D’une couleur franche, elle a conquit bien des palais en lisant la satisfaction des goûteurs sur les blogues et forums de discussion.
Variété de mi-saison, d’une hauteur indéterminée (entre 130 et 150 cm de hauteur), les fruits lisses et sucrés (entre 120 et 250 grammes) poussent sur des grappes de 5 à 7 spécimens. Ne fendillent pas. Très productive!
Maturité de 70 jours.
Bon voilà pour les technicalités.
Mais pourquoi s’appelle t-elle ainsi?
D’où vient-elle exactement et quelle est son histoire?
De fait, malgré qu’on lui attribue une origine québécoise, nul part n’avons-nous pu valider cette information. Et on a posé des questions à pas mal de monde plus mordus et savants que nous. Rien du tout!
Vous avez de l’info complémentaire? Nous la publierons avec gratitude en mentionnant, évidemment, votre inestimable contribution dans notre soucis de retracer l’historique de cette variété.
ANECDOTES: Nous en avons cultivé en 2011 et malheureusement, les fruits ne respectaient pas la couleur vive, le nombre de fruits et les caractéristiques précédemment énoncés. Méfiez-vous des imitations. Par contre, le plant s’est avéré hyper productif et super résistant aux maladies. On conserve quand même les graines. Y’a pas à dire… on fait des trouvailles quelquefois.
Disponible à la Société des plantes.
Important: Nous n’avantageons aucune entreprise par rapport à une autre. Notre but est simplement de vous simplifier la vie en vous dirigeant vers une ressource où vous pouvez vous procurer ce cultivar. Nous nous fions à la bonne foi des entreprises de vous procurer des plants répondant aux spécifications décrites ci-haut.
Advertisements