Amable Morin (source: http://www.ruralys.org)

Amable Morin a été le « pomiculteur le plus connu » de la Côte-Sud. C’est en ces termes que l’organisme Ruralys qualifie cet homme dont la renommée a fait en sorte qu’au milieu du 19e siècle, on venait de partout à travers le Québec  demander son aide pour l’implantation de vergers.

Toutefois, avant de connaître cette notoriété, il fût  notaire, une carrière sûrement financée (c’est mon interprétation) par son père Jean Baptiste Morin, un agriculteur prospère, membre de l’élite agricole de cette région.

Ayant obtenu son diplôme en 1814, à l’âge de 21 ans, il  épousa trois ans plus tard Marie-Reine Gauvreau, fille d’un riche marchand-tanneur de Québec. Ils se firent construire en 1830-1831 une énorme maison-magasin (voir photo ici-bas) à Saint-Roch-des-Aulnaies et c’est sur ce terrain, à 37 ans (1830), qu’il débuta ses premières plantations d’arbres fruitiers. 40 ans  plus  tard soit le 16 juin 1868, dans l’une de ses correspondances, il y dénombrait plus de 200 pruniers et 300 pommiers.

Maison-Magasin d'Amable Morin (source: Archives familiales d'Alain Pelletier)

Ainsi, ses fruits étaient expédiés sur le marché local mais aussi par bâteaux en complémentarité aux autres denrées dont il faisait le commerce. Pour l’aider à préserver ses récoltes avant leur transport, il construira en 1830, en face de sa résidence, un énorme entrepôt (voir photo ici-bas), malheureusement détruit depuis. Sa renommée en inspirera beaucoup d’autres (connus et moins connus) dans la production fruitière mais peut-être aussi en agriculture.

Entrepôt d'Amable Morin (source: archives familiales d'Alain Pelletier)

En effet, l’abbé François Pilote, fondateur en 1859 de la première école d’agriculture à La Pocatière aurait pu être influencé par cet ami très proche… Qui sait?  Aurait-il pu être la source d’autres réalisations encore présentes aujourd’hui dans nos campagnes? Pour en savoir davantage sur le sujet, allez y faire un tour via La Seigneurie des Aulnaies car il subsiste encore un petit verger à l’arrière de la grande résidence.

Advertisements