Pour les producteurs de semences janvier et février sont des périodes fastes en activité car c’est le moment fort pour les commandes et les envois postaux. Les nouveaux catalogues sont en ligne ou envoyés dans les chaumières. Nous observons aussi une tendance chez les grainetiers à ne concevoir qu’une version électronique offerte sur leur site web et ce, pour diminuer les frais de fonctionnement. Par exemple, le semencier du Patrimoine offre depuis cette année la possibilité à ses membres de recevoir soit la version papier, soit un code d’accès pour la version électronique ou les deux. Dans chacun des cas, la cotisation annuelle sera établie en fonction de ces choix.

Outre cette nouvelle réalité, nous avons une série de sites de petites entreprises de semences anciennes inclus dans dans nos liens en références mais d’autres, non inscrits, sont décrits de manière exhaustive sur le blogue « je suis au jardin » (article du vendredi 20 janvier 2012). Beau travail Jasmine! Mais il y a d’autres manières de trouver des semences rares à notre goût à prix très modeste: les sociétés d’horticulture.

En effet, il en existe partout au Québec et les coûts d’inscription y sont avantageux. Il y a toujours une fois dans l’année (habituellement en février ou mars) une rencontre organisée pour des échanges de plants, boutures, semences, bulbes, etc. C’est le moment idéal de rencontrer d’autres passionnés comme vous et parfois même de véritables collectionneurs aguerris.

J’en profites pour vous annoncer que notre section « pour commander » a été mise à jour pour 2012. La liste est petite mais elle grandira au fur et à mesure de nos trouvailles et des disponibilités. Nous n’avons aucune prétention à vouloir détenir une liste impressionnante mais bien de miser, en grande partie, sur les cultivars rares du Québec; ne l’oubliez pas. Malheureusement, nous n’avons pas encore de catalogue… mais ça viendra sûrement lorsque les enfants nous laisseront dormir un peu.

Bonne saison de jardinage 2012!

Advertisements