semences de fraises

Peu d’entreprises vendent des graines (de leur vrai nom « akènes »)  de fraise dans les présentoirs.  N’avez-vous jamais remarqué? J’avoue qu’il est plus commode de prélever des stolons et les replanter. De nombreux cultivars de fraise sont si productifs en rejetons. Par exemple, j’en ai planté 50 (à jour neutre) à l’automne 2009 et j’ai réussi à obtenir plus de 400 stolons l’année suivante. Ça prend bien moins de temps et vous aurez les mêmes caractéritiques que le plant-mère. Mais s’il vous est impossible d’utiliser cette méthode de multiplication végétative, la récolte de semences est fort simple.
Il est important de spécifier que l’industrie a développé des fraisiers monoïques, c’est à-dire auto-fécond mais qu’en contrepartie, les graines ne produisent pas de clones du plant-mère. Pour être sûr, faites vos essais sur d’anciens cultivars.
Choississez des fruits mûrs dont le ou les plants auront été isolés des autres variétés.
En effet, si vous en avez plus d’une de la même espèce à proximité, il y a des probabilités de pollinisation croisée.

tunnel en plastique pour fraisiers

De fait, vous n’obtiendrez pas les mêmes attributs mais aurez probablement développé un hybride. L’isolement peut être obtenu par exemple de manière physique (ex: tunnel en plastique ).

Par la suite,  écrasez les fruits à l’aide d’une fourchette. Certains utiliseront un malaxeur mais pas plus de 5 secondes car vous riquez de briser les semences. Mettez cette purée dans un pot et ajoutez-y de l’eau. Mélangez.
En général, les graines commenceront à se séparer de la pulpe et celles viables se retrouveront au fond du contenant. Il sera peut-être nécessaire de répéter le processus à quelques reprises pour réussir à enlever tous les résidus collés aux semences. Enlevez ce qui flotte à la surface à l’aide d’une cuillère. Lorsqu’il ne reste que les graines viables au fond, videz le contenu du contenant dans un tamis au fil serré pour laissez passer l’eau. Déposez les semences mouillées sur du papier ciré. Étalez-les sur la surface. Faites sécher. Vous saurez qu’elles sont prêtes lorsque les semences se déplacent facilement sur le papier quand vous les poussez avec votre doigt.
Finalement, ensachez dans un sac de papier opaque (ex: une enveloppe brune à clé) en y inscrivant le nom du cultivar et l’année de prélèvement. Vos semences devraient se conserver pour une période de 2 ans à la température de la pièce mais au-delà si vous prenez la peine de les réfrigérer.
Bonne fin de semaine!
Advertisements