Glanage alimentaire (source: TV-5)

Pour faire une brève rétrospective, il existe différents courants alimentaires:

  1. Le végétarisme consiste en une alimentation absente de chair animale.
  2. Le végétalisme élimine la consommation animale sous toutes ses formes (viande, lait, oeuf, miel, etc.).
  3. Le véganisme en plus d’avoir un régime alimentaire végétalien, refusera tout produit issus de la cruauté ayant été fait aux animaux (fourrure, maquillage, cire d’abeille, etc.).
  4. Le crudivorisme est associé uniquement à l’ingestion d’aliments crus, issus, la plupart du temps de productions biologiques.
  5. Le flexitarisme est l’un des modes énumérés ci-haut (surtout végétarisme et végétalisme) mais à temps partiel. Par exemple, un individu pourrait être végétarien à la maison mais, lors d’événements familiaux, manger du BBQ. Les exeptions étant justifiées par les raisons sociales, nutritionnelles, culturelles ou pratiques.

Mais, le freeganisme aussi appellé « déchétarisme » ou « glanage alimentaire », provient de la consommation alimentaire tirée des déchets périssables. Certains diront « BEURK! » mais pensez au nombre astronomique d’aliments (fruits et légumes entre autres) encore excellents jetés aux poubellex par les magasins chaque jour.

Timothy Jones, un anthropologue de l’université de Tucson en Arizona a passé 10 ans à analyser le gaspillage de nourriture en faisant l’excavation des déchets enfouis. Aux États-Unis de même qu’au Canada,40 à 50% de la nourriture produite se retrouve au site d’enfouissement.

Un véritable scandale alimentaire mondial. Un gouvernement moindrement éveillé de cette réalité pourrait créer une politique adaptée visant cette redistribution de la richesse ou du moins sa gestion; un pas réel vers la diminution de la pauvreté. Associée justement à l’itinérance ou à la pauvreté, certains transforment le « freeganisme » en une mode de vie en réaction à la surconsommation.

En effet, lors d’un reportage sur le sujet, un marchand du marché Jean-Talon affirmait que notre obsession pour les aliments parfaits nous ferait payer notre facture d’aliments frais jusqu’à 30% plus cher. Cela confirme notre article du début de la semaine (16 janvier 2012). Si le sujet vous intéresse,  consultez gratuitement  jusqu’au 31 mars 2012 l’épisode hors-série de TV-5, les déchétariens.

Bonne fin de semaine!

Advertisements