Au fur et à mesure de nos lectures, il nous arrive de temps à autres de débusquer une anecdote intéressante qu’aujourd’hui nous aimerions partager avec vous.

En effet, quelle ne fût pas notre surprise de lire dans le catalogue de semences de Dupuy & Ferguson de 1928 un texte intitulé: Calebasse de l’Afrique du Sud pour pipes.

Il est écrit:

Cette intéressante nouveauté se cultive facilement et on peut en prolonger la récolte en semant les graines de bonne heure en pot. Elle est de croissance vigoureuse et pousse vite, et est très utile pour couvrir les clôtures ou autres sites disgrâcieux. Le cou des courges prend un poli comme l’ivoire et on en fait facilement de belles pipes se vendant de $2.00 à $5.00. Ces pipes se colorent facilement comme l’écume de mer et sont supérieures à ce matériel coûteux. Cultivez la calebasse et faites de l’argent dans vos moments de loisirs l’hiver en faisant des pipes que vous pouvez vendre avec profit.

On peut aisément croire qu’une pipe d’un tel prix était destinée à une clientèle plutôt aisée et ce, même si beaucoup de gens fumaient par plaisir, par conformité ou pour les vertus du tabac. Mais continuons à faire du pouce sur cette histoire.

Pipe Calebasse

Premièrement, la pipe calebasse (voir image ci-contre) ne vous fait-elle pas penser à un objet associé à un personnage célèbre? Je vous laisse réfléchir…. Et bien oui, Sherlok Holmes, le personnage principal d’une oeuvre de 4 romans et 56 nouvelles écrits entre 1887 et 1927 par Sir Arthur Conan Doyle. Pour quelle raison j’évoque ce Britanique?

Et bien lors de la victoire de la Grande-Bretagne pendant la guerre des Boers (1880-1881 et 1899-1902) survenue contre deux républiques sud-africaines indépendantes, cette pipe était très populaire en Afrique du Sud.

En effet, longtemps avant la venue des allemands et des anglais dans ces régions, les tribus indigènes cultivaient   cette  « gourde » à la coquille très dure dont ils se servaient pour fabriquer de multiples ustensiles domestiques et des récipients. Lorsque les marchands européens découvrirent ces contrées en apportant leurs tabacs avec eux, ils introduisirent aussi l’habitude de fumer auprès des indigènes. La fabrication de pipes avec cette courge devint donc un processus normal. 

Toutefois, pour éviter les brûlures, ils dûrent recouvrirent l’intérieur du fruit séché avec de l’argile et fixèrent une tige creuse pour faire le tuyau. Ce fût le début de la pipe Calabash (Calebasse).

En fait, elle fût en quelque sorte une prise de guerre que les soldats britanniques imposèrent en Grande-Bretagne dans les milieux bourgeois dès leur retour. 

Ainsi, Pretoria ayant été enlevée par les Anglais le 5 juin 1900, on peut raisonnablement penser que ces pipes arrivèrent en Angleterre seulement avec le jeune XXe siècle où elles connurent immédiatement le succès, alors que le corps expéditionnaire était rapatrié le 11.

Évidemment, comme on connaît les liens politiques, commerciaux et culturels entre le Canada et l’Angleterre durant cette période, inutile de dire qu’elle fût, elle aussi,  introduite rapidement au Canada et du même coup, au Québec.

Culture:  La variété utilisée pour produire ces pipes est une courge « Calebasse  Lagenaria siceraria« . Débutez vos semis entre février et mai. Il est suggéré de faire tremper les graines dans l’eau chaude 2 heures avant de les planter. Semer en surface chaque graine séparément dans des pots d’un bon terreau humide. Appliquer une pincée de terreau ou de vermiculite, de ¼ d’épaisseur sur chaque graine. Cela prend une chaleur entre 20 et 30 degrés celscius (68 à 86F) pour la germination.  Enfermez les pots dans un sac en polyéthylène jusqu’à la germination qui prend généralement entre 7 et 21 jours. Par la suite, enlevez la pellicule plastique et placez sous un éclairage adéquat. Planter les graines directement dans un sol bien réchauffé et drainé dès que le risque de gel au sol est passé.

Cette annuelle grimpe comme une vigne par des vrilles le long de la tige avec de grandes feuilles d’apparence luxuriante recouvertes de poils. Elles ont jusqu’à 15 pouces de large, sont douces mais dégage une odeur musquée fétide quand on les écrase. Pousse vite et peut commencer à fleurir 2 mois après le semis.

Advertisements