Cyril G Hopkins (1866-1919)

Quoique de nombreux courants de pensées incluent aujourd’hui la permaculture à toutes les sphères de l’activités humaines telles la culture, l’économie, la politique, etc., nous l’aborderons davantage sous l’aspect de l’agriculture, l’une des premières applications à laquelle elle a été pensée.

En effet, le mot permaculture découle de l’expression anglaise « permanent agriculture » utilisée pour la première fois par l’agronome américain Cyril G Hopkins lors de la parution en 1910 de son ouvrage Soil Fertility and Permanent Agriculture . Ce terme signifie « agriculture qui se maintien indéfiniment ». Nous pourrions écrire longtemps sur le concept mais nous avons déniché une vidéo beaucoup plus éloquente. Elle décrit concrètement, selon nous, le meilleur exemple d’une agriculture intégrée à son milieu et ce, en tout respect du territoire, de sa flore et de sa faune. D’une durée d’environ 36 minutes chacune, sans pause publicitaire, nous devons avouer que la narration est plutôt ennuyante mais quelle source d’inspiration pour sauver notre belle planète. 

De fait, elle redéfinit totalement la manière dont l’agriculture est pratiquée. Prenez un moment pour vous en inspirer. Vous souhaitez en apprendre davantage, consultez le site sur la permaculture francophone (section Québec).

Advertisements