Cerfeuil tubéreux (image: http://www.cookingmumu.com)

Cerfeuil tubéreux (image: http://www.cookingmumu.com)

Connue depuis l’antiquité et originaire des vieux pays d’Europe centrale, cette apiacée plutôt hideuse, provient plus spécifiquement de Russie, Sibérie, Allemagne et l’Autriche. Pas étonnant qu’il supporte si bien nos grands froids québécois.

En effet, les racines peuvent demeurer au potager pendant tout l’hiver où elles produiront leurs tiges florales l’année suivante. Vous pourrez même planter les graines dès cet automne puisqu’elles ont besoin d’une période de dormance d’au moins 6 semaines avant de germer.

Pour cela, vous avez deux options: semer à l’automne ou si c’est impossible, conserver les graines au frigo pendant au moins 6 semaines dans un sac en plastique avec un peu de sable humide que vous sèmerez au printemps dès que la terre se travaillera (dès le début avril et avant si c’est possible). Semer très faiblement dans un sol qui doit être maintenu humide jusqu’à la germination et ce, pour une levée rapide. Distancez les rangées de 30 cm. La saveur du tubercule se développera davantage 2 semaines après la récolte qui se fera lorsque les feuilles commencent à jaunir. Attention les feuilles et la tiges sont toxiques car elles contiennent des alcaloïdes. Vous remarquerez que la plante elle-même dégage une odeur plutôt désagréable.

Néanmoins, si vous produisez des semences, soyez avertis.

En effet, si vous récoltez vos semences de manière inadéquate, celles-ci vont se disperser un peu partout sur votre terrain et au printemps suivant, surprise, des petites pousses de cerfeuil germeront de manière aléatoire partout sur votre potager.En expérimentant depuis quelques années, vous devez absolument recueillir la tige avant que toutes les capsules soient mûres sinon, bonjour le désherbage et ça devient même envahissant.

Pour les gastronomes, en terme comparatif, on associe souvent son goût sucré à un mélange de pomme de terre et de châtaigne. Il est excellent pillé mais attention de ne pas surchauffer. Certains vont aussi la frire comme des frites… délicieux!  Pour ceux qui souhaiteraient la méthode de préparation de ce type de légume, visualisez le clip ici-bas et pour d’autres recettes, consultez ce lien.

 

Quasi absent au marché, les cultivateurs qui en produisent le vendront (en 2015) entre 5.00$ et 6.50$ canadiens mais les revendeurs vous feront payer jusqu’à 19.50$ le kilos. Ce n’est pas pour rien si en France, là où il n’y a qu’environ 5 producteurs de cerfeuil au pays, on n’hésite pas à comparer son prix à celui du caviar tellement il est rare et son goût raffiné.

Advertisements