Plus connu sous les noms anglais de « Queen Anne’s Pocket Melon », « plumgranny », « vegetable peach » ou en français « melon de la reine Anne », « pomme de Brahma », « citrouille odorante », « melon des canaries » ou « melon de senteur »,  » Vilmorin-Andrieux le considère déjà en 1883 comme une véritable curiosité au jardin car il le décrit comme indigeste.

Par contre, dans son livre de 1885, « Potager d’un curieux, histoire, culture et usages de 100 plantes comestibles peu connues ou inconnues« , Pailleux et Bois font état que sa très grande présence en Perse, Égypte, Afrique du Nord, Algérie et dans les colonies espagnoles d’Amérique, lui confère une véritable utilisation alimentaire.

Ils relatent d’ailleurs une recette que nous avons transcrite au bas de cet article. Si vous doutez d’en manger, sachez qu’ils peuvent agrémenter vos desserts de manière esthétique en coupant des rondelles.

Autrefois, il était surtout utilisé comme plante grimpante d’ornement mais le fruit a eu le don de s’amoucher le coeur des dames.

En effet, l’apogée de sa culture coïncide avec l’époque victorienne (1832-1901) où les femmes, pour masquer les odeurs nauséabondes de leur environnement, conservaient ce melon très aromatiques dans leurs poches pour en respirer les effluves. Un peu plus gros qu’un oeuf et ne pesant que 200 grammes, il se transportait très bien.

L’appellation  « Melon de la reine Anne » fait justement référence à la reine Anne d’Angleterre qui, selon la légende, en transportait dans ses poches en guise de sachet parfumé. Certains écrits mentionnent qu’en grande quantité, le fruit pourrait même incommoder certaines personnes par sa fragrance.

Lorsque vous le planterez, assurez-vous d’avoir un treillis pour qu’il puisse grimper. Ses fleurs jaunes se transformeront en petit fruits verts qui, lorsqu’ils seront matures ressembleront au fruit tel qu’illustré sur la photographie.

Installez quelques fruits au centre de votre table lorsqu’ils seront mûrs pendant vos réceptions et vous provoquerez les conversations à coup sûr chez vos convives.

Culture: Très prolifique. Semis direct (6 à 8 graines) à 1 pouce de profondeur sur butte (de 12 pouces de diamètre), en plein soleil après le dernier gel au sol. Prévoir 6 pouces entre les buttes en toutes directions. Les semences devraient germer entre 4 et 10 jours. Conserver les 4 plants les plus robustes sur chacune des buttes. Exige une surface pour grimper, idéalement un treillis de plus de 2 mètres mais ils peuvent aussi courir sur le sol si vous avez suffisamment d’espace au jardin. Maturité entre 80 et 90 jours. Vous pouvez aussi partir des plants à l’intérieur 2 à 3 semaines avant le dernier gel au sol. Si vous récupérer les graines, faites attention à la pollinisation croisée car après quelques générations, les caractéristiques odorantes de ce cultivar se dégraderont rapidement.

Recette d’avant 1885: Au dessert, coupez les fruits en deux. Remplacez rapidement les graines par du sucre en poudre et servir chaque personne d’un demi-fruit. Ils seront dégustés à la cueillère comme une glace.

Advertisements