Capitule de tournesol

Le plus difficile avec la production de semences de tournesol, c’est de savoir s’il y a une autre variété à proximité.

En effet, pour éviter la pollinisation croisée, la distance recommandée entre les cultivars, incluant les variétés sauvages se situe entre 800 mètres et 5 kilomètres. Autant dire que c’est presqu’impossible puisque dans un rayon de 5 kilomètres, comment savoir si un de vos voisins n’en cultive pas dans un coin non visible de son jardin.

En fait, ce sont les insectes qu’il faut blâmer. Ils raffolent de leur nectar. Ça les rend fous. C’est pouquoi il y a tant de bibittes autour d’eux. Mais, ils sont essentiels à la polinisation.

Et ce n’est pas tout. Lorsque les graines seront prêtes, elles seront à la merci des oiseaux qui eux aussi veulent s’en délecter.

Toutefois, c’est un bon baromètre pour comprendre qu’il est temps de récolter.

Pour éviter ça, vous pouvez, lorsque les graines se seront formées mais sont encore jeunes, couvrir le capitule (voir image) avec un sac de papier assez résistant ou un sac de toile en polyester. Évitez les sacs de plastique qui empêcheraient la plante de respirer et par le fait même la ferait moisir.

De cette manière, vous pourrez manuellement empêcher nos amis à plumes de s’en prendre à vos tournesols.

Séchage des tournesols

Lorsque les graines seront dodues et bien formées, coupez les tiges et faites-les sécher dans un endroit sec, bien aéré, à l’envers (comme sur l’image ci-contre) pendant quelques semaines. Vous vous assurerez ainsi un séchage optimal et éviterez l’humidité pouvant créer de la pourriture durant l’entreposage.

Au moment de retirer les graines, ne faites pas comme nous à notre première année d’expérimentation en tentant de les extirper avec vos doigts … AOUCH! Ça fait très mal. La plante en séchant devient dure et chaque racoin se compare à des aiguilles. Frottez plutôt deux capitules ensemble. Vous verrez, les graines se détacheront beaucoup plus facilement. Enlevez les débris et ensachez vos graines dans un sac en papier. Nous utilisons de grandes enveloppes 8 1/2 X 11 ou sac d’épicerie car il y en a souvent beaucoup mais d’autres utiliseront des pots en verre. Inscrivez le nom du cultivar et conservez le tout dans un endroit sombre, frais et bien aéré. Elles se conserverons pour un période de 7 ans.

Dernière chose, les graines ne sont pas toutes viables. L’embryon a pu être mangé par les insectes, malformé, absent ou attaqué par les champignons. Pour résoudre se problème faites un simple test de flottabilité avant de les semer. Ça consiste à mettre vos graines dans l’eau et jeter celles qui floterront en surface. Cette technique vous permet de voir plus facilement les graines vides. Ça ne veut pas dire que celles au fond seront viables mais vous contribuerez à augmenter votre taux de germination.

Advertisements