semences pois (source: http://fr.wikipedia.org)

Comme tous les légumes de la famille des légumineuses (fabiacées), la culture et la production de semences de pois est très facile.

En effet, les fleurs sont autofécondes et elles se polliniseraient même avant leur ouverture.

Par contre, un croisement est toujours possible. On élimine tout risque avec une distance recommandée entre 15 et 100  mètres entre chaque variété. Si vous voyez l’inscription latine Pisum sativum sur le sachet c’est de ceux-là- qu’il faut se méfier.

D’ailleurs, il est suggéré de semer vos graines tôt au printemps car elles germent mieux sous un climat frais. Respectez les caractéristiques de plantation du cultivar (nain ou grimpant / distance entre les plants, ensoleillement…).  Un tuteur pourrait ainsi être nécessaire. Si vous les laissez courir un plant grimpant par terre sans qu’il puisse grimper, vous risquez d’avoir des pertes à cause notamment des bibittes au sol qui elles, se régaleront. Ou encore, voir vos nouvelles semences produites pourrir dû à l’humidité au sol. Je suis comme ça…. j’essaye plein de choses pour voir qu’est-ce qui va se passer. Et ça, aucun livre ne vous l’apprendra.

Laissez ensuite sécher vos semences directement sur le plant et attendez même qu’il soit rabougri et tout désséché avant de récolter les graines dans les cosses.  Pour régler le problème, vous pouvez produire un seul cultivar dans votre année de jardinage ou utiliser des cages d’isolement.

Finalement, faites entrer vos nouveaux pois dans la maison et laissez-les sécher quelques jours supplémentaires pour diminuer le plus possible l’humidité. Certains utiliseront un pot en verre (ex: pot de confiture recyclé) pour les entreposer, d’autres des sachets en papier, c’est aux choix. N’oubliez surtout pas d’inscrire l’année de la récolte et le nom du cultivar. Ils se conserveront durant 3 ans. Au-delà de cette période, le taux de germination descendra de 50%.

Advertisements