La littérature ancienne sur l’agriculture regorge d’anecdotes. Celle qu’on vous présente remonte à 1908 et fait état des commandements pour supposément être considéré un bon cultuvateur. Pour les  intéresses, ils ont été trouvé dans le livre paru en 1997 « Au jour le jour à Saint-Hyacinthe » par l’auteur Jacques Fiset. Ce dernier a fait une large recension parmi, en autre, les archives édités dans le journal « Le Courrier de Saint-Hyacinthe« , le plus ancien hebdomadaire francophone en Amérique du Nord encore en activité et ce, depuis 1853. Pour ceux qui ne le savent pas, Saint-Hyacinthe est une technopole agroalimentaire où l’activité agricole est très présente à cause de ses terres riches et fertiles.

Présentés dans l’ordre où ils sont écrits, nous ne savons pas qui les établis, ni si les énoncés ici-bas sont en ordre d’importance . Si c’est le cas, il y a matière à se poser des questions sur les vraies valeurs de l’époque. Qu’en pensez-vous?

  1. Ton terrain tu ameublieras, afin de récolter sûrement.
  2. Ta clôture tu entretiendras, afin de vivre paisiblement.
  3. Ta ferme tu embelliras, pour y retenir tes enfants.
  4. Ton poulaillier tu nettoieras, tous les matins soigneusement.
  5. Du sel tu donneras, à tes vaches régulièrement.
  6. Ton potager tu entoureras, d’une clôture solidement.
  7. Tes produits tu vendras, avec tact honnêtement.
  8. Tes serviteurs tu paieras, tous les samedis correctement.
  9. Ton inventaire tu feras, le 1er avril tous les ans.
  10. Ta comptabilité tu tiendras, afin d’y voir plus clairement.
  11. Aucune dette tu ne contracteras, pour effets de luxe inconsidérement.
  12. Tes enfants tu aimeras, ainsi que ton épouse tendrement.
Advertisements