Denis Gaudreau, de la ferme Degau avec le maïs de Neuville (image tirée du journal "Le Soleil" 27 juillet 2010)

Neuville, une petite municipalité du Québec d’un peu plus 3700 habitants possède une caractéristique bien spéciale… son maîs.

De fait, il a si bonne réputation et se cultive depuis si longtemps qu’une association de 20 producteurs s’est créée en 1997 pour protéger la renommée de ce produit du terroir.  

On explique ses qualités à 3 facteurs importants:

  • La richesse particulière du sol, propice aux cultures maraîchères.
  • Un microclimat (terres en pente vers le fleuve, contenu de la terre en pierres qui emmagasinent la chaleur du soleil), permettant des mises en culture au moins une semaine avant la moyenne des fermes de la région.
  • Un savoir-faire et une expérience des générations successives de producteurs, et ce depuis 1668 …

Le maïs de Neuville n’est pas une variété en soi car près de 20 cultivars différents y sont cultivées. C’est un peu comme une marque d’appellation contrôlée, une preuve de la qualité d’un produit. C’est une belle preuve qu’une petite région peut rayonner et tirer son épingle du jeu en exploitamt un légume intégré à son environnement au point où il est devenu une carte de visite pour les touristes et une source économique viable.

Advertisements