chicorée à café (source inconnue)

Nous avons fait récemment l’acquisition de 3 catalogues de semenciers ontariens de 1944 et 1945 à l’intérieur desquels la variété « Giant Madgeburg » était mentionnée comme « nouveau et légume spécial » (traduction libre de « new and special vegetable »).

En effet, sa racine aurait la particularité de devenir, selon les écrits:

… a delicious nourishing drink to take place of coffee.

En traduisant, quelque peu, lorsque la racine est coupée en petits morceaux, séchée et torrifiée, elle devient une boisson nourissante pouvant remplacer le café, caféine en moins. Hé!, Hé!, Hé! Nous avons cru intéressant en faire un article devant la flambée du prix du café.

Les Hollandais auraient été, semblerait-il, les premiers à industrialiser la torréfaction industrielle de la racine vers 1690, La demande s’est par la suite envolée en 1806 lorsque pour affaiblir l’Angleterre, Napoléon décida d’établir un blocus continental. 

À partir de ce moment, impossible pour les Anglais d’importer du café par les voies habituelles. Fallait trouver un substitut.

Dès lors, cette vivace biannuelle prend la relève comme succédané et même après le blocus, elle deviendra un aliment traditionnel car elle continuera d’être utilisée en mélange avec le café pour en atténuer l’effet excitant.

Vous pourrez également, comme toute chicorée, manger les feuilles en laitue. Sachez qu’au supermarché, les producteurs les auront fait pousser à l’abris de la lumière, d’où leur couleur blanche. Ceci pour répondre à la demande des consommateurs.

Si, par contre, vous la plantez au potager, elles deviendront vertes par l’action de la chlorophile stimulée par son exposition aux rayons di soleil. Ne soyez donc pas surpris!

Vous souhaitez essayer? 
www.saltspringseeds.ca (site de Colombie-Britanique uniquement en anglais)
Salt Spring Sanctuary Society (organisme avec abonnement annuell)

Bonne fin de semaine!

Advertisements