Guide de sensibilisation sur le patrimoine fruitier de la Côte-du-Sud du Québec

En 2004, est né le premier verger-musée du Québec. Chapeauté par RURALYS, un organisme de protection multidisciplinaire du patrimoine, l’objectif premier a été de rechercher et répertorier les variétés anciennes de la Côte-du-Sud, à une heure de Québec.

Par la suite, les multiplier et finalement les diffuser (tant sous l’aspect historique que les plants eux-mêmes). Pour le moment, se sont 25 anciennes variétés de poiriers, pommiers et pruniers sur un inventaire de 34 spécimens qu’on vous offre pour le moment. Grâce au support du programme de techniques de production horticole de l’Institut de Technologie Agroalimentaire de La Pocatière, les arbres sont greffés pour la plantation au verger. Ces plants sont ensuite vendus directement au verger mais également dans les centres jardins des environs. Car c’est bien beau de multiplier des arbres mais le public doit prendre la relève et redécouvrir ses saveurs d’autrefois.  

Pour les intéressés à mettre sur pied leur propre petit verger personnel, RURALYS a justement créé un guide intitulé: «  Cultiver un patrimoine oublié, les variétés anciennes d’arbres fruitiers de la Côte-du-Sud ». De 33 pages, cette édition de mai 2008 traite des cultivars favoris et bien adaptés de pommes (Alexandre, Astrachan, Calville, Duchesse D’Oldenburg, Fameuse, Jaune transparente, Saint-Laurent d’hiver et Wealthy), de prunes (Damas bleue, Damas jaune, Lombard, Mirabelle, Mont-Royal et Reine-Claide de Montmorency) ainsi que des poires (Beauté flamande et Favorite de Clapp). J’adore aussi la section « créer et entretenir un verger domestique: quelques conseils ».

Ayant nous-mêmes débuté un petit verger depuis 1996, nous semons plusieurs arbres et arbustes fruitiers ancestraux chaque année et ce fût une source inspirante pour débuter nos recherches mais aussi pour la plantation et la conservation de nos arbres. C’est, selon nous, un investissement à long terme. On peut se procurer le guide en version papier en contactant Catherine Plante, agente de développement au 418-856-6251 poste 4 ou par courrier électronique cplante@ruralys.org. Sinon, vous n’avez simplement qu’à cliquer sur le nom du livre pour le format PDF (4.3 Mo).

Pour en savoir davantage, un reportage de 10 minutes diffusé le 07 janvier 2007 à l’émission hebdomadaire « La semaine verte » est encore disponible pour visionnement.  On y apprend entre autre que dans la région de la Côté-du-Sud, au passé riche en arboriculture, pouvait compter pas moins de 300 variétés d’arbres fruitiers. WOW!

Advertisements