À l’eur arrivée, les premiers colons dûrent adapter leurs techniques de culture aux conditions climatiques rudes du Québec. Ils ont tout appris par eux-mêmes de manière autodidacte; c’était une question de subsistance.

Par contre en 2010, « la misère est optionnelle ». Avec l’accumulation de siècles d’essais et erreurs de nos prédescesseurs, il existe maintenant une foule de ressources abordables pour gagner un peu de temps et sur une panoplies de sujets reliés au jardinage. Comme le potager se repose, l’automne et l’hiver sont les saisons idéales pour le perfectionnement du jardinier.

Par exemple, le site du regroupement des jardiniers écologiques (RJE), organisme communautaire, a comme principal objectif:

soutenir et d’accompagner les jardiniers dans leur apprentissage, de partager une vision d’équilibre naturel, de valoriser les méthodes de cultures et de production d’aliments sains et vivants qui soutiennent la vie et la santé.

Ils ont a mis en ligne des conférences gratuites très intéressantes pour quiconque voudrait connaître les méthodes de culture écologique. Vous n’avez qu’à cliquer sur le lien plus haut. Je vous mets au défi de deviner ce qu’est une grelinette?  Ils organisent aussi d’autres activités souvent, trés abordables.  

Bien sûr, ce n’est qu’un exemple et la liste est exhaustive.  Pour avoir suivi de nombreux ateliers et appris énormément par moi-même, j’inscrirai dans les semaines à venir d’autres pistes économiques pour les assoiffés de connaissances.

Advertisements