Shahrokh Khanizadeh en poste depuis 1992 pour Agriculture et Agroalimentaire Canada

La majorité des gens ignorent qu’à l’Acadie, près de Saint-Jean-sur-Richelieu au Québec, Agriculture Agroalimentaire Canada possède des champs pour le développement de nouvelles variétés de fraises en vue d’un éventuel succès commercial.

En effet, le centre de recherche et de développement en horticulture  a mis au point depuis des dizaines d’années des cultivars de fraises aux noms évocateur tels Oka, Saint-Pierre, Chambly, l’Acadie, Yamaska, Clé des champs, Joliette, Rosalyne, Saint-Laurent d’Orléans, l’Authentique pour n’en nommer que quelques-uns.

Derrière toutes ces nouvelles venues, se cache Monsieur Shahrokh Khanizadeh. En lisant son curriculum vitae, vous remarquerez qu’il possède un bagage très impressionnant.

Pourquoi de tels noms de fraisess? Simplement parce qu’il est un féru de patrimoine.

En plus de créer des fraises, ce chercheur est l’un des auteurs du livre très spécialisé les fraisiers de chez-nous. Pour les maniaques, comme moi de la provenance des fruits, ce sont des bibles à consulter s’échelonnant entre 1989 et 2004. Il est justement en spécial à 15.00$ incluant une affiche représentant 171 cultivars de fraises avec fleurs et fruits coupés pour une meilleure identification. Vous pouvez vous en procure un exemplaire en suivants le lien plus haut.

Pour les gens visuels, un reportage fait le 27 juin 2007 par l’émission l’épicerie vous montre quelques-uns de ces cultivars sélectionnés par ce phytogénéticien, physiologiste et statisticien.

Il n’y a pas à dire, c’est un véritable patrimoine gustatif en devenir.
Bonne fin de semaine!

Advertisements