Au début de chaque nouvelle année, je planifie toujours les semences à reproduire en fonction de la baisse de leur taux de germination mais aussi pour refaire mes stocks. Et à chaque fois, je me fais prendre. Je fais soit trop pousser de variétés de tomates ou je sous-estime la grosseur des autres plants à maturité, entraînant évidemment un manque d’espace. Et 2017 n’a pas fait exception.

Toutefois, j’ai eu la brillance d’esprit, comparativement aux années précédentes, de demander un coup de main. Ayant été approché ce printemps par le Mouvement Vert, un regroupement de citoyens de ma région, pour un petit service, j’ai demandé à leur représentante Douce Labelle, d’envoyer un message Facebook pour connaître les personnes intéressées à prêter une parcelle de leur terrain cultivable afin d’accueillir mes « mis-de-cotés ». Au total, quatre gentilles âmes, se sont manifestées.

En fait, davantage se sont montrées intéressées mais les distance de déplacement coïncidaient mal avec mes trajets habituels. Je les remercie et leur dis « à une prochaine fois ». C’est ainsi qu’aux deux semaines environ, à partir du mois de mai, Olivier Painchaud des Jardins du Moutonblon, Anouka Dugal-Garand, Marc-Antoine Fontaine de Mouton Village et Marie-Hélène St-Martin recevaient ma visite pour une inspection visuelle mais aussi pour que je m’occupe des variétés adoptées.

Au final, je voulais leur dire un énorme merci pour leur ouverture à accueillir un inconnu chez-eux avec sa folle lubie de cultiver des « vieux légumes » comme dit ma mère de 87 ans. Je tenais plus particulièrement, avec leur permission, vous montrer leur visage et souligner leur contribution. Merci encore!

En haut à gauche: Marie-Hélène St-Martin. En bas à gauche: Olivier Painchaud. À droite: Anouka Dugal-Garant. Absent sur la photo: Marc-Antoine Fontaine.

 

Advertisements