Iris versicolore (image: ouellette001.com)

Iris versicolore (image: ouellette001.com)

En cette journée de la Saint-Jean-Baptiste, nous avons voulu souligner l’événement à notre façon.

De fait, depuis le 21 janvier 1948, la province de Québec s’est dotée d’un drapeau officiel nommé le fleurdelisé. Outre ce fort symbole, l’iris versicolore, le bouleau jaune et le harfang des neiges sont aussi devenus trois emblèmes importants. Adoptée en 1999 par la Loi sur les emblèmes et le drapeau du Québec, l’iris versicolore représente « l’importance de l’eau et des milieux humides pour l’équilibre de la nature » et la diversité culturelle de notre nation. Comme notre devise s’intitule « je me souviens« , je me suis justement rappelé qu’il existait une panoplie de fleurs conçues en l’honneur de personnalités connues d’ici, décédées ou encore vivantes, ayant marquée la vie des québécoises et québécois. Je vous en dresse seulement quelques-unes mais il en existe d’autres. N’hésitez pas à en rajouter dans la section commentaires. Bonne Saint-Jean-Baptiste!

Frère André: Commercialisée depuis 2003, cette fleur aux pétales d’un camaïeu de violet se retrouve encore dans quelques-unes des jolies plates-bandes de l’Oratoire Saint-Joseph.

Iris Frère André (image: associationdesjardinsduquebec.com et saltandlighttv.org)

Iris Frère André (image: (à droite) associationdesjardinsduquebec.com et (à gauche) saltandlighttv.org)

Jean-Pierre FerlandLancée officiellement en mai 2004 au Manoir historique Rouville Campbell de Mont-Saint-Hilaire en compagnie de Judith Richard et Yvon Deschamps, les deux anciens propriétaires des lieux. Il est intéressant de noter qu’avant d’être appelé ainsi, le rosier avait été prénommé « Yellow Mellow ». Lors de son lancement, un montant sur chacune des ventes avaient été versé au Chaînon, un organisme qui vient en aide aux personnes ayant des difficultés d’hébergement, une cause que tient encore à cœur aujourd’hui ce poète-compositeur.

Rosier Jean-Pierre Ferland (image: la Presse et Radio-Canada)

Rosier Jean-Pierre Ferland (image: (à droite) la Presse et (à gauche) Radio-Canada)

Céline Dion: Rosier créé au milieu des années 1990 par la pépinière J.C. Bakker & Son, une entreprise ontarienne spécialisée dans la production de rosiers. L’hybride a séduit le couple Angélil-Dion après plusieurs mois de négociation. Un don de 1$ par rosier vendu avait été remis à la Fondation canadienne pour la fibrose kystique. Une anecdote sur le sujet fait état qu’un jour un jeune garçon, sachant son frère atteint de la maladie, avait pu comprendre son état lorsqu’on lui avait traduit le mot « cystic fibrosis » (en anglais) par « sixty-five roses » (65 roses).

Rosier Céline Dion (image: phase.com et 20minutes.fr)

Rosier Céline Dion (image: (à droite) phase.com et (à gauche) 20minutes.fr)

Marie-Victorin: En 1998, cela aura pris 11 ans à Agricuture Canada à l’Assomption pour créer ce rosier hybride inclus dans une série de nouveaux rosiers intitulée « explorateurs », des plantes rustiques adaptées à de nombreuses régions froides du Québec et résistants aux maladies. On y compte notamment d’autres créations aux noms célèbres tels « Champlain » ou « de Montarville ».

Rosier Marie-Victorin (image: (en haut)  radio-canada (en bas) mlpaysagiste.com)

Rosier Marie-Victorin (image: (en haut) radio-canada (en bas) mlpaysagiste.com)

 

Advertisements