BardaneUn jour, ma jeune fille rentre à la maison en pleurant. Elle explique qu’elle ne peut le voir mais elle sait qu’un gros insecte inconnu trône sur son épaule et ne veut pas la quitter. Après un bref regard, le constat tombe: une vulgaire capsule de graines de « graquias » ou si vous préférez de bardane (Arctium Lappa L. Var. Minus Gray). Aussi appelée « glouteron », rapace, herbe aux teigneux (en France), tabac du diable, rhubarbe sauvage ou, en anglais, lesser burdock, common burdock ou clotbur, ce fût une belle petite leçon d’horticulture locale pour ma fillette. Mais il est intéressant de souligner que la même expérience inspira, en 1941, l’idée à George de Mestral (1907-1990), un ingénieur suisse, à créer le velcro.

De fait, lors de maintes parties de chasse avec son chien, l’homme se retrouvait souvent à arracher des capsules collées à ses vêtements ou la fourrure de son animal. Curieux de nature, il les observa sous un microscope pour constater un ensemble de petits crochets qui reprenaient leur forme originale une fois décollées. Avec l’aide d’un fabricant de tissus, il pu, en 1952, obtenir le brevet pour sa découverte. Je l’avoue, cette invention m’a été très pratique pour attacher les souliers de mes jeunes enfants en bas âge.

George de Mestral (image: alchetron.com)

George de Mestral (image: alchetron.com)

À quoi la bardane peut-elle servir? Outre cette idée de génie révolutionnaire mondiale, la plante originaire d’Europe, peut aussi se manger. Bleurk, diront certains! Avant mes recherches, j’aurai moi aussi douté de cette affirmation.

En effet, les Japonais et les Coréens mangent les longues racines et les jeunes tiges depuis des centaines d’années. Un mets connu sous le nom de « Gobo ». Cliquez sur le lien ci-contre pour obtenir une recette et la manière de la cuisiner. Ou sinon, il en existe plusieurs autres ici et là sur le net. On essaiera! Il paraîtrait qu’il existe plusieurs formes notamment de nouvelles variétés cultivées pour leurs propriétés alimentaires meilleures au goût. Pour les curieux n’ayant pas accès à une telle plante, visitez un magasin d’alimentation asiatique (vendu séché).

Comment s’est débarrasser? Simplement trancher les tiges au dessus du collet ou arracher la longue racine à l’aide d’une bêche lorsque le sol est humide et tendre; soit la première année ou la seconde avant que les graines mûrissent; seul moyen par lequel elle se reproduit. Si jamais le temps vous manque, sachez qu’elle fleurira uniquement à la deuxième année. Bien oui, c’est une bisannuelle.

Racines de bardane (image:lasavie.wordpress.com)

Racines de bardane (image:lasavie.wordpress.com)

Advertisements