Liseron des champs

Liseron des champs

Comme premier exemple d’herbes nuisibles dans notre jardin, citons le liseron des champs (convolvulus arvensis L.), un spécimen particulièrement coriace en raison de la vitalité de ses rhizomes charnus. En provenance de l’Europe Méditerranéenne, il est tellement difficile à extirper qu’au début du siècle passé, on lui attribuait le titre de « pire mauvaise herbe du Canada ». Appelée aussi en anglais Field bindweed, Small-flowered morning-glory ou Small bindweed, les noms francophones demeurent mes préférés tels la robe de la vierge, la campanette ou la clochette champêtre. Peu importe son nom, je rage à chaque fois qu’il étouffe mes framboisiers jaunes malgré mes efforts pour l’empêcher de nuire.

De fait, avec ses 2 mètres de longueur, il s’enroule autour de ce qu’il trouve pour littéralement asphyxier son tuteur en le privant de lumière et de ses éléments nutritifs. Avec le temps, il prendra toute la place. Si vous en retrouver chez-vous, cela veut dire qu’elle apprécie votre sol lourd chargé d’azote et son manque de silice.

Comment s’en débarrasser? Une courte rotation de cultures comprenant des plantes racines (comme des patates) suivant la culture d’un engrais vert (ex: seigle d’automne fauché au printemps) devrait venir à bout d’une grande partie de l’invasion. L’application de chaux, de sel ou de paille qu’on recommande quelquefois sont inutiles; à moins d’en employer des quantités extraordinaires. Jadis, l’emploi fréquent d’une houe à cheval à large socs détruisait les nouvelles pousses et épuisait la vitalité de la plante. Mais on comprendra qu’aujourd’hui, peu de gens possèdent des chevaux de labour. Utilisez donc une grelinette ou un outil de jardinage avec de très longues dents pour creuser profondément et dégager les racines. Laissez-les sécher au soleil. Pour les premières apparitions, sachez que le moindre petit bout de racine germera si vous faites mal le travail. Je n’arrête pas de me le dire à chaque fois. Alors, soyez certain de tout extraire. Si vous n’avez pas le temps de le déterrer, enlever au moins les fleurs, même magnifiques, car les graines possèdent aussi un pouvoir germinatif. Ne lui donnez donc aucun chance. S’il y a une chose à retenir…. Décompactez !

IMPORTANT: Les informations ci-dessous ont été glanées dans divers ouvrages (anciens et récents). Consulter un professionnel de la santé avant une quelconque utilisation. 

À quoi le liseron des champs peut-il servir? Outre son pouvoir diurétique et laxatif, pas grand chose à dire. Si le goût vous disait d’essayer, faites bouillir 50 grammes de feuilles par tasse. Infuser 10 minutes. Boire avant chaque repas. L’application d’une feuille écrasée sur un furoncle l’amènerait aussi à percer plus rapidement.

Liserons des champs (source: www.gilbertjac.com)

Liserons des champs (source: http://www.gilbertjac.com)

Advertisements