Morelle de Balbis (source: Jardin botanique de l’université Warsaw)

Le 8 septembre dernier, lors de leur fête des récoltes, la Ferme Héritage Miner de Granby nous avait invité afin d’assurer une présence-animation dans leur potager du patrimoine. Nous nous trouvions presque à côté de cette plante et nous avons eu tellement de questions la concernant qu’il nous est apparu incontournable d’en faire un article. Mais avant tout, qu’est-ce qu’une morelle? Notre vieux Larousse illustré de 1995 nous inforque qu’elle est une:

Plante de la famille des solanacées représentées par des espèces comestibles (pomme de terre, aubergine, tomate) et des formes sauvages toxiques (douce-amère, tue-chien).

Et qu’à t-elle de si spécial?
De partout, elle est armée de piquants si aiguisés et si durs qu’il vous faudra des gants épais pour la manipuler et cueillir ses fruits.

Pourquoi la cultiver alors?
Et bien en plus d’être résistante à une foule de maladies et de ravageurs à cause de la solasodine contenue dans sa tige et ses feuilles, cet attirail est parfait comme compagnonnage pour repousser les animaux. Mesurant jusqu’à 1 mètre et demi, laissez-la courir sur le sol pour former un tapis autour des plantes à protéger. Aucun animal, même les oiseaux, ne viendront s’y frotter deux fois… croyez-nous.

En effet, selon le quotidien catholique français « La Croix » du mardi 13 juin 2006, cette plante serait utilisée en Afrique pour la protection des cultures notamment comme « repoussoir pour les chèvres » en bordure des parcelles.

Qui plus est, elle repousse aussi le nématode à kyste de la pomme de terre.

De fait, elle…

déclenche l’éclosion des kystes mais rend impossible la migration des nématodes dans les racines, entraînant leur mort et réduisant ainsi fortement les populations.

Nématode à kystes de la pomme de terre (photo: fr.wikipedia.org)

Aussi appelée morelle à feuille de sisymbrium ou tomate litchi, cette annuelle en provenance d’Amérique centrale (selon les sources… du Pérou ou du Brésil) est évidemment comestible. Le fruit de la grosseur d’une tomate cerise se veut sucrée mais sa saveur se décrit entre la cerise aigre, le litchi et la tomate. D’autres diront qu’elle a un goût quelconque.

Pour notre part, nous ne l’avons jamais goûtée mais vous pourriez l’utiliser pour les confitures, en faire du jus ou l’intégrer dans les salades de fruits. Pour les curieux, vous pouvez commander des graines chez Semences Solana.

Advertisements