Amande de terre

Comme ils devraient être très secs avant la plantation, il sera important de réhydrater vos tubercules en les laissant tremper dans de l’eau tiède pendant 24 heures afin qu’ils germent plus vite. Chez-nous au Québec, dans notre zone de rusticité 5b, nous attendons après la date du dernier gel (mi-mai) car ils ne supportent pas les températures en deça de -5 degrés celsius.

Ainsi, plantez 2 à 4 amandes par butte à une phalange de profondeur dans une  terre très légère (ultra important). Les buttes seront espacées de 40 cm et chaque rang de 60 cm. La germination se produira à l’intérieur de 2 semaines, parfois plus tôt. Le plant ne produit aucune fleur et il n’y a donc aucun risque de pollination croisée.

Si c’est votre première fois, la petite pousse vous fera croire à de la mauvaise herbe mais ne vous en faites pas. Laissez pousser jusqu’à la récolte vers la fin octobre ou début novembre. À la fin, la plante ressemblera à une graminée. Vous saurez qu’il saura le moment de les arracher lorsque le feuillage changera de couleur, c’est-à-dire qu’il passera du vert tendre au brun. Vous n’aurez qu’à tirer sur la touffe. Les semences resteront accrochées à la motte si vous avez respecté la consigne de les planter dans une terre très très très légère. Si vous omettez cette directive, vous devrez vous astreindre à les récupérer un à un dans la terre lourde puisque les racines se seront cassées et se seront détachées du plant-mère. Et ça, c’est beaucoup de travail car cette espèce est très productive.

Ensuite, attendez 2 semaines en laissant les semences au garage, à l’abris des intempéries, le temps que la terre s’assèche complètement. C’est plus facile pour le nettoyage mais le goût sera par la même occasion plus concentré. Détachez les graines, frottez-les et nettoyez à l’eau claire. Vous aurez probablement besoin de quelques rinçages afin d’enlever toutes la terre collée. Si vous prévoyez une dégustation ultérieurement, faites sécher dans un endroit sec et bien aéré. Les pots de plastiques de fraises avec couvercles refermables sont idéaux. Séchés, les tubercules perdront le quart de leur poids en eau et de leur grosseur. Il deviendront aussi bruns et très durs. Si vous les laissez dans un contenant fermé, ils risquent de pourrir s’ils ne sont pas bien séchés. Pour les manger, vous n’avez qu’à les réhydrater pendant deux jours une fois dans de l’eau tiède en la changeant à quelques reprises. Durs, ils peuvent être moulus afin d’en obtenir une farine à intégrer dans vos recettes requérant une saveur d’amande.

Nous n’avons malheureusement aucune idée de la durée de conservation maximum de cette variété avant qu’elle perde ses propriétés germinatives. Nous faisons des expériences.

Advertisements