Haricot jaune du Canada

On rencontre l’appellation « Haricot jaune du Canada » dans d’anciennes sources européennes notamment:

  1. Le dictionnaire d’agriculture, encyclopédie agricole complète (1889); 
  2. Le Livre de la Ferme et des Campagnes (1863);
  3. Le Bon Jardinier (1877);
  4. Traité des haricots de Martens (1864)
  5. Les plantes potagères, descriptions et culture des principaux Vilmorin-Andrieux (1883);
  6. Le catalogue Vilmorin (1924) et;
  7. The garden, an illustrated weekly journal of horticulture in all its branches (1883) de Londres

On le caractérise habituellement comme un haricot universel, c’est-à-dire qu’il ne paraît pas avoir un lieu d’origine spécifique mais c’est une:

Variété rustique vigoureuse, productive, à grain ovoïde, jaune foncé, à ombilic cerclé de brun.

D’autres sources, telles que les Annales de flore et de pomone ou le Journal des jardins et des champs de 1838-1839,  qualifient cette variété naine verte de très précoce, soit arrivant à maturité après 45 jours.

Haricot Héritage Doré

S’il n’a pas de lieu d’origine, pour quelles raisons a t-il hérité de ce nom et ses déclinaisons anglophones (américaines et anglaises): Dwarf Yellow Canadian Bean, Early Yellow Canada Bean, Canadian Yellow Bean et Dwarf Yellow Canadian Bean? Rien ne nous a laissé entrevoir une piste de réponse.

Toutefois, il y a une théorie dans la blogosphère selon laquelle, le haricot Jaune du Canada et le haricot Héritage Doré (voir article précédent) serait la même variété.

Et bien, nous avons fait pousser cette dernière en 2011 et voici nos constatations en nous comparant aux descriptions du haricot Jaune du Canada décrites en 1864 dans un traité de Martens soit:

    • Feuilles moyennes, planes, d’un vert franc
    • Fleurs lilas
    • Très abondantes cosses vertes, devenant jaunes en approchant de la maturité
    • Cosses contenant habituellement cinq grains ovoïdes
    • Grain d’une couleur jaune foncé, passant au brun autour de l’ombilic
Haricot jaune du Canada

Bien que tout ceci ne soit pas scientifique à 100% car nous n’avions pas la variété témoin (Jaune du Canada) pour comparer, nous pouvons remarquer que tous les attributs physiques énumérés ci-haut ont été respecté par le cultivar « Héritage doré » mis-à-part la longueur du plant et la maturité.

En effet, les tiges pouvaient facilement dépasser 1 mètre de longueur et un treillis est recommandé pour son support. 

D’autre part, la maturité, loin d’atteindre 45 jours comme cité précédemment, s’éhelonnait à plus de 70 jours.

Il y donc de fortes probabilités pour qu’effectivement, si les deux haricots ont la même origine, les générations de sélections ont fait en sorte que certaines caractéristiques ont prises le dessus et fait naître une variété distincte. Vous avez des observations, des commentaires ou avez vous-mêmes faits des expérimentations sur ces deux haricots, faites-nous en part. Nous vous joignons ici bas, l’article que nous avions écrit en février 2011 sur la variété Héritage Doré.

Advertisements