Ken Taylor (photo: Rémi Lemée / La Presse, 22 septembre 2007)

 
Avant qu’ils ne soient anciens, les fruits et les légumes du Québec ont débuté quelque part? Par de la sélection, des croisements, des essais et erreurs, ils ont parcouru les siècles pour qu’aujourd’hui par l’ardeur de nos ancêtres, nous puissions encore les savourer.
 
Et bien qu’il s’intéresse beaucoup aux anciens cultivars, Ken Taylor nous propose aujourd’hui ce qui sera sûrement les futures « anciennes » variétés du Québec de demain. Né en 1944 à Danville, une municipalité près d’Asbestos, il habite sur une ferme et ce n’est probablement pas un hasard s’il a toujours été attiré par ce qu’il y avait vraiment dans son assiette car ce qu’il y retrouvait étant jeune n’avait pas de ressemblances avec l’offre des supermarchés. Détenteur d’un doctorat en chimie de l’université McGill en 1969, il deviendra enseignant en biochimie au collège John Abbott à Sainte-Anne-de-Bellevue et ce, jusqu’à sa retraite en 2004. Ma formation m’a amené à
suivre pas à pas l’évolution du monde agricole en matière de fertilisation ou de lutte contre les maladies et les prédateurs. Et je surveille attentivement cette industrie alimentaire qui veut toujours nous entrer de force ses nouveautés dans l’estomac, comme les produits transgéniques, par exemple.
En effet, même si sa carrière principale se destine aux salles de classes, cela ne l’empêche pas d’acheter une grande ferme à l’Île Perrot, la ferme biologique de la Pointe-du-Moulin, où il mènera ses propres expériences agricoles notamment en matière de culture d’arbres fruitiers rustiques biologiques dans les territoires nordiques.
 
C’est d’ailleurs a lui qu’on attribue la redécouverte du melon de Montréal où, avec l’aide de multiples sélections, il hybridera le « mini-Montréal ».
 
De même, Au début des années 2000, il créera le melon « Lorraine » (voir photographie ci-haut), du prénom de sa conjointe, un fruit à la chair jaune sucrée et à la peau jaune vif .
C’est un pur hasard, dit-il. Un jour, parmi des dizaines de plants provenant de graines trouvées chez un collectionneur américain, voilà que l’un d’eux s’est mis à produire des melons à peau jaune en forme de ballon de football. Plutôt original, n’est-ce pas? Et il était délicieux.
L’une de ses grandes passions consiste à l’intérêt qu’il porte depuis plus de 30 ans aux variétés rustiques fruitières goûteuses qui produiront en quantité mais possèderont aussi des propriétés telles la fixation de l’azote dans le sol, la fructification même dans des sols pauvres, la rétention des terres, la résistance aux maladies et insectes… des supers plantes quoi! 
 
Pour ceux et celles intéressés aux variétés inusités, nous partageons avec vous deux courts vidéos montrant Ken Taylor dans sa jungle, comme il aime le citer, là où il vous propose ses dernières recherches en matière de culture d’arbres et d’arbustes fruitiers rustiques (en anglais seulement).
 
Advertisements