Sertissage de conserves de tomates à Québec (1953)

Avez-vous une table à tomates chez-vous? Je l’appelle ainsi car c’est celle sur laquelle on étale les tomates encore vertes pour qu’elles mûrissent au soleil. Et à l’époque, il n’était pas rare de s’installer aussi à l’extérieur pour y préparer ses conserves.

En 1937, le Ministère de l’Agriculture de la province de Québec souligne, dans son bulletin numéro 102, un extrait du Département d’Agriculture des États-Unis à l’intention des ménagères, cercles des jeunes agriculteurs, cercles des fermières, sociétés coopératives et associations agricoles:

La boîte sanitaire en fer-blanc est considérée comme très pratique pour la mise en conserve des produits et sous-produits de la ferme. Son emploi est recommandé parce qu’elle simplifie le procédé de conservation. Avec les sertisseuses à manivelle, actuellement en vente sur le marché, sa fermeture est une opération facile et son étanchéité est parfaite. Les produits ainsi conservés se manipulent plus aisément et l’espace requis pour leur mise en réserve est beaucoup moindre.
Advertisements