Il existe une initiative fort intéressante pour les citadins situés en Montérégie.

En effet, la fondation pour une Reconstruction Harmonieuse de l’Agriculture (RHA) a reçu 165 643 $ de subventions jusqu’en 2012 pour aider les propriétaires de maisons à transformer leur devanture gazonnée en un aménagement comestible durable.

Selon l’organisme, il y aurait 250 000 hectares de pelouse au Québec. Si toute cette surface était reconvertie à la culture de fruits, fines herbes et légumes, plusieurs problématiques seraient amoindries notamment l’émission de gaz à effet de serre produit par 70% des ménages québécois ayant une tondeuse à essence.

De fait,  on estime qu’en utilisant votre tondeuse pendant une heure, cela équivaut à émettre autant de CO2 qu’un trajet de 150 à 600 km en voiture (selon les modèles). AYOYE!

Paysages CO2mestibles (image: L'oeil régional, 27 août 2011)

Des gens de l’organisme viennent chez-vous réaliser cette merveille, requérant peu d’entretien et vous initier à cette manière fort originale de cultiver vos propres denrées. Le paysagement d’une valeur approximative de 15 000$ (selon les dimensions du terrain) vous est laissé pour le dizième du prix.

Pour notre part, nous y adhérons à 100% et ce, depuis de nombreuses années. Nous avons construit nous-mêmes une partie de notre propre devanture de maison où fraises, fines herbes, pommettier, gadellier, groseillier, framboisiers se marient avec un arbre, des fleurs médicinales et plusieurs vivaces. On doit avouer qu’au début, ça faisait rire les voisins en campagne mais aujourd’hui plusieurs automobilistes rallentissent et on en surprend certains à prendre des clichés. C’est important de prêcher par l’exemple. 

Pour en savoir davantage ou vous inscrire à cette belle initiative, contactez l’organisme aux coordonnées suivantes: 120, rue Ledoux, Beloeil (Québec) J3G 0A4 ou par téléphone au 450-446-4441 poste 307

Profitez-en pour surfer sur leur site car ils offrent aussi une panoplie de thèmes plus surprenants les uns que les autres, du matériel didactiques et des ateliers pour la protection, entre autre, de notre belle planète.

Pour terminer, il est important de consulter la règlementation de votre municipalité.

En effet, certaines d’entre elles, comme l’arrondissement Saint-Léonard à Montréal, prévoient des normes très explicites concernant la devanture des édifices comme le souligne cet exemple tiré de leur petit guide du bon voisinage:

Le terrain avant doit être aménagé de gazon, d’arbres, d’arbustes, de fleurs ou de rocailles sur au moins 20% de sa surface.

Tenez vous le pour dit.

Advertisements