Et bien nous revoilà, après 1 mois de repos d’écriture. Nous en avons bien profité et avons maintenant la tête remplie de nouvelles idées d’articles. Comme promis, le tirage de notre concours « gagnez de l’ail canadien » s’est déroulé le 06 septembre dernier et Madame Julie Buron est l’heureuse gagnante. Félicitations à cette dernière qui se mérite l’une de nos variétés d’ail canadien, soit assez pour débuter sa propre culture. Merci à tous les participants. Vous avez été très nombreux.

Nous voulons évidemment vous fournir la réponse à notre question qui était de trouver le nom ou l’utilité de la machinerie illustrée dans notre dernier article (voir image à gauche).

Encore une fois, vos réponses nous ont surpris par leur exactitude et bon nombre d’entre vous ont misé dans le mille en identifiant cet outil comme étant une TRÉPIGNEUSE. N’essayez pas de trouver la définition dans le dictionnaire, elle n’y est pas… pas dans le nôtre en tous cas.

En effet, cet outil était activé par un ou deux chevaux pour faire fonctionner de la machinerie agricole fixe.

trépigneuse (1947) Beauce

Vous souhaiteriez en voir une pour de vrai? Dirigez-vous à Lennoxille et plus précisément au Musée Uplands. Dès l’entrée du site, vous vous retrouverez face-à-face avec l’une d’entre elle. Profitez-en, la visite guidée est gratuite et vous pourrez en profiter pour déguster le thé à l’anglaise. Pour ceux et celles qui aimeraient en savoir davantage sur l’historique québécoise de la trépigneuse et ses utilisations, consultez cette page très bien documentée.

Advertisements