Graines de rhubarbe (image: http://lejardindenanny.skynetblogs.be)

J’ai reçu trois plants de rhubarbe de mon beau-père en 2003. Ce dernier l’avait obtenu de son père, agriculteur dans les années 70, l’ayant eu de… et ainsi de suite.

Je n’ai donc aucune idée du cultivar, ni de son origine. Mais elle est très vieille. Pour ceux intéressés à en obtenir d’une tierce personne, sachez que pour reproduire fidèlement un plant de rhubarbe, la seule et unique façon de le faire est de diviser un plant en santé déjà existant. C’est aussi simple que ça.

De fait, si vous tentez de les multiplier à l’aide des semences, vous n’obtiendrez pas les mêmes attributs du plant mère.

Faites donc attention aux marchands qui vendent des semences de rhubarbe en vous promettant une variété particulière. Vous allez vous faire avoir.

Fleurs de rhubarbe (image: http://www.visoflora.com/)

Par contre, si faire des essais et découvrir de nouvelles possibilités est l’un de vos objectifs, attendez que la hampe florale produise ses graines bien mûres.

En 2009, en tentant l’expérience, j’avais oublié de les récolter et, à l’automne, elles tombaient littérallement sur le sol dès qu’on agitait un peu trop  la tige. Un seul plant produit des milliers de graines. Elles se conserveront 2 ans tout au plus une fois récoltées. Laissez-les dans un sac de papier brun (ex: sac d’épicerie) au sec puisqu’il y en a amplement.

Pour les producteurs de rhubarbe, la hampe florale n’a aucune valeur commerciale. Elle est creuse et pompe de l’énergie inutilement. C’est pourquoi, vous pouvez les supprimer aussitôt qu’elles apparaîtront si votre but n’est pas d’en récolter.

Advertisements